Pour pallier le manque de médecins, une nouvelle cabine de téléconsultation voit le jour à Roanne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Diguat

Une nouvelle borne de télémédecine a été installée à Roanne à la maison des services publics du quartier Saint-Clair. Déjà présentes dans plusieurs pharmacies ces cabines permettent aux usagers de consulter à distance un médecin généraliste. Dans le roannais, 11000 patients de plus de 17 ans n’ont pas de médecin traitant.

Pas besoin de rendez-vous, l’usager doit se munir de son numéro de sécurité sociale, d’un téléphone portable et d’une carte bleue. En cas d’urgence et en l’absence de médecin traitant, les Roannais peuvent donc désormais «téléconsulter».
A l’autre bout de la caméra : un généraliste qui, moyennant le cout d’une consultation classique, peut orienter le patient vers un spécialiste ou établir une ordonnance. Thermomètre, stéthoscope, tensiomètre et autres dispositifs médicaux sont à portée de main. Cette borne mise en place suite à un appel à projet de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires est une expérimentation. Dans un an, si elle donne satisfaction, elle sera pérennisée et possiblement développée sur le territoire roannais.

«La borne a été mise en service le 1er décembre 2021. Ça révolutionne le lien entre patient et médecin. Ça fonctionne bien mais il faut être à l’aise avec l’outil informatique. Un agent accompagne les usagers mais ça s’adresse à tous les publics. D’ailleurs, 30% des usagers qui viennent ne sont pas du quartier, on touche un public large jusqu’ à 30 kilomètres autour de la maison des services» explique Gwénaelle Radais, Directrice des affaires sociales à la ville de Roanne.

Dans le Roannais : 14 médecins généralistes pour 10.000 habitants

Depuis de nombreuses années, médecins, élus et citoyens alertent les pouvoirs publics sur l’amplification des déserts médicaux dans le nord du département de la Loire. En décembre 2019, la maire de la commune de La Gresle située à une vingtaine de kilomètres de Roanne prenait un arrêté interdisant à ses administrés de mourir le week-end. Une action «coup de gueule» et symbolique dénonçant la pénurie de médecins sur son territoire.
Publiée en 2021 sur la plateforme data.gouv.fr une carte permet de recenser le nombre de médecins généralistes par densité de population. Sur le bassin Roannais ce recensement fait état de 14 médecins généralistes pour 10.000 habitants et selon la CPAM 11.000 patients de plus de 17 ans n’ont ici pas de médecin traitant. Face à cette pénurie, de nombreux médecins retraités continuent d’exercer pour ne pas laisser leur patientèle sans solution.
La télémédecine est expérimentée depuis 2016 dans le Roannais. A la maison des services du quartier Saint Clair, l’objectif est de parvenir à 5 téléconsultations par jour.