Roanne : un inspecteur agressé par un moniteur d’auto-école

Publié le

Un moniteur d’auto-école a agressé verbalement un inspecteur à Roanne ce mercredi 15 juin. Les examens ont été annulés dans la foulée. Les gérants des auto-écoles roannaises se désolidarisent de ce comportement.

Un inspecteur du permis de conduire a été agressé verbalement par un moniteur d'auto-école le mercredi 15 juin au matin à Roanne, dans la Loire. L'inspecteur a porté plainte et une enquête judiciaire a été ouverte. 

Une agression violente 

L'une des élèves de Mikaël, gérant de l'auto-école Boussand de Roanne, a été témoin de l'agression. Trop éprouvée par la violence des faits, elle n'a pas souhaité répondre à nos questions.  "Mon élève est extrêmement choquée. Elle m'a raconté que si une autre inspectrice ne s'était pas interposée, il y aurait eu des coups, ça aurait sûrement dégénéré en agression physique", s'indigne le moniteur. 

Des candidats pénalisés 

Le matin du mercredi 15 juin, les trois autres inspecteurs ont fait valoir leur droit de retrait. Ce jour-là, trois inspecteurs de Roanne et un inspecteur de Montbrison venu en renfort faisaient passer le permis de conduire. Les examens de l'après-midi ont en revanche été maintenus. 

Une vingtaine de candidats n'ont pas pu passer leur permis de conduire. D'après la préfecture, les examens annulés seront reprogrammés en priorité dans les semaines qui viennent. 

"Il les a agressés tous les trois !"

Excédées, les auto-écoles de Roanne dénoncent les agissements de l'exploitant qui n'en est pas à sa première agression. Mickaël ne cache pas sa colère : "C'est la troisième fois que ce moniteur agresse un inspecteur. C'est bien simple, il y a trois inspecteurs du permis de conduire à Roanne. Il les a agressés tous les trois!". 

Mikaël est plus que sceptique sur l'efficacité des sanctions qui viseront le moniteur agresseur : "Il lui sera sûrement interdit d'aller dans ce centre d'examen mais c'est peanuts ! Ce qu'il faudrait, c'est une fermeture administrative temporaire de son auto-école !"

"Ca jette un coup de froid sur la profession, poursuit-il, très agacé, j'ai moins d'élèves ! Je paie des moniteurs à ne rien faire". 

"On se désolidarise totalement de ce fait de violence, abonde Gilles Cuissot, président de Mobilians, l'organisation professionnelle qui gère les auto-écoles de la Loire. Ce n'est pas la première fois que ce co-gérant d'auto-école agresse verbalement un inspecteur. Il a aussi proféré des insultes racistes. Il n'est jamais content des remarques faites par l'inspecteur".