Covid-19 : 6 communes de la Loire parmi les plus touchées par le virus, des patients transférés vers d'autres régions

Toutes les opérations non-urgentes sont déprogrammées sur l'ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes face à la Covid-19. Le taux de coronavirus atteint des sommets dans la Loire, avec la ville du Chambon-Feugerolles qui bat de tristes records. D'autres transferts de patients sont programmés.

Dans tout le département de la Loire les chiffres de l'épidémie de la covid-19 explosent et de nouveaux transferts de patients sont programmés. Sur cette photo, le service de réanimation du Centre Hospitalier Nord de Saint-Etienne (Loire).
Dans tout le département de la Loire les chiffres de l'épidémie de la covid-19 explosent et de nouveaux transferts de patients sont programmés. Sur cette photo, le service de réanimation du Centre Hospitalier Nord de Saint-Etienne (Loire). © Cédric Lepoittevin / FTV
Des données très fines, commune par commune, ont été publiées jeudi 22 octobre 2020 par Santé Publique France. Il s'agit d'une moyenne sur la semaine du 12 au 18 octobre. Pour comparaison, à l'échelle nationale, cette moyenne est de 250 pour 100.000 habitants.

Au Chambon-Feugerolles, un taux de 1.400 pour 100.000 habitants

Dans la Loire, 6 communes font partie des 20 villes françaises de plus de 10.000 habitants les plus touchées par le virus. En première position, on retrouve la commune du Chambon-Feugerolles près de Firminy, avec un taux d'incidence à 1.400 pour 100.000 habitants !

Suivent ensuite les villes de Firminy, Rive-de-Gier, Saint-Etienne et Saint-Just-Saint-Rambert juste devant Saint-Chamond. Pour toutes ces communes, le taux d'incidence se situe entre 800 et 1.000 cas pour 100.000 habitants, alors que les services des hôpitaux sont depuis plusieurs jours sous très grande tension. 
 
Dans une conférence de presse vendredi 23 octobre, l'Agence Régionale de Santé annonce d'autres chiffres.

Les 3/4 des lits de réanimation occupés par des Covid

Dans la Loire, le taux d'incidence est de 727 cas pour 100.000 habitants (140 il y a un mois).
Les lits de réanimation dans le département sont occupés à 67% par des patients Covid. 
Dans la Métropole de Saint-Etienne, le taux est de 846 pour 100.000 habitants (contre 180 il y a un mois).

Au niveau des hospitalisations, 462 personnes sont prises en charge dans le département, et 59 en réanimation ou en soins intensifs.
Le R0, c'est-à-dire le taux de reproduction du virus, est de 1,52 dans le département. 
25% des tests sont positifs.  

Tous ces chiffres sont publics, et remontent de façon fiable directement des hôpitaux via des applications spécifiques et sécurisées.
 

 Les transferts de patients

Des hôpitaux de Bordeaux, Poitiers et Brive vont accueillir 8 patients d'Auvergne Rhône-Alpes "face à une situation de saturation des capacités de réanimation" de cette région très touchée par le Covid-19, a annoncé vendredi l'ARS de Nouvelle Aquitaine, région plus épargnée.

Ces huit patients viendront d'établissements de Lyon, Saint-Etienne et Villeurbanne, a précisé dans un communiqué l'Agence régionale de santé, soulignant que "les capacités actuelles de réanimation de la région Nouvelle-Aquitaine lui permettent de réaliser cet accueil en toute sécurité".

Les transferts réalisés en avion sanitaire, médicalisé par les SAMU de la Loire et du Rhône, étaient en cours vendredi en milieu de journée. Deux patients en provenance des Hospices civils de Lyon seront accueillis au CHU de Poitiers, deux autres en provenance des Hospices civils de Lyon et du Médipôle de Villeurbanne seront dirigés vers Brive et quatre autres venant de Saint-Etienne (CHU et Hôpital privé de Loire) seront hospitalisés à Bordeaux (CHU).

Dans la région Nouvelle-Aquitaine, seuls les département des Pyrénées-Atlantiques et de la Haute-Vienne sont actuellement soumis au couvre-feu. Lors de la première vague de l'épidémie, au printemps dernier, les hôpitaux de Nouvelle Aquitaine avaient déjà reçu des dizaines de patients des régions les plus touchées.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé l'extension du couvre-feu à l'ensemble du département, pour au moins 6 semaines, de 21h à 06h.

Une clinique se consacre aux patients Covid

La Mutualité française de la Loire a décidé de renforcer ses hôpitaux. Dès le 26 octobre, la Clinique Mutualiste de Saint-Étienne passera de 12 à 40 lits d'hospitalisation pour la Covid-19. Comme tous les hôpitaux de la région, la Clinique mutualiste de Saint-Etienne à Bellevue a décidé de déprogrammer les interventions chirurgicales non-urgentes.

Un service de chirurgie de 28 lits va temporairement fermer pour se consacrer uniquement aux patients Covid.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société polémique