Loire : une femme poignardée dans la rue devant ses enfants

Deux gendarmes ont maîtrisé l'individu avec un pistolet électrique, mercredi 11 septembre, après l'agression d'une femme devant sa famille, à Sury-le-Comtal, dans la Loire. / © Lionel Vadam / Max PPP
Deux gendarmes ont maîtrisé l'individu avec un pistolet électrique, mercredi 11 septembre, après l'agression d'une femme devant sa famille, à Sury-le-Comtal, dans la Loire. / © Lionel Vadam / Max PPP

Un homme de 59 ans, alcoolisé, a poignardé à plusieurs reprises une femme voilée dans le village de Sury-le-Comtal (Loire), mercredi 11 septembre. Son mari et ses deux enfants ont assisté à l'agression. La victime a été gravement blessée. L'agresseur a été interpellé aussitôt par la gendarmerie.

Par Mathieu Boudet

Une femme de 24 ans a reçu plusieurs coups de couteau, dans le village de Sury-le-Comtal, dans la Loire, mercredi 11 septembre vers 18h20, sans que l'on connaisse les motivations de l'agresseur.  

 

Devant son mari et ses enfants

Alors qu'elle était accompagnée de son mari et de ses deux enfants en bas âge à hauteur du jardin public du village, un homme de 59 ans, visiblement sous l'emprise de l'alcool, l'interpelle. Selon des informations du Parisien, l'individu fait mine de lui demander un renseignement avant de lui asséner plusieurs coups de couteau au cou, au sternum et dans le dos. Gravement blessée, elle est transportée à l'hôpital dans un état grave. Les gendarmes interviennent immédiatement. A leur tour menacés par l'individu, ils le maîtrisent à l'aide d'un pistolet à impulsion électrique.


 


Motivations confuses

La femme agressée portait le voile, et, selon nos confrères du Progrés, l'individu aurait agit "sur fond de propos islamophobes".Mais le procureur de la République de Saint-Étienne, David Charmatz, se veut prudent sur cet aspect : "il y a eu d'autres victimes avant, sans lien, je me garde de retenir une motivation religieuse", explique-t-il. Le quinquagénaire avait en effet agressé deux hommes dans la rue sans raison apparente peu avant le drame, mais sans user de son arme.

 
Le suspect hospitalisé en psychiatrie

Au lendemain de l'agression, l'état du suspect a été jugé par un médecin "incompatible avec son maintien en garde à vue", rapporte le parquet de Saint-Etienne, qui a dû le faire hospitaliser en psychiatrie, avant de pouvoir l'entendre ultérieurement sur les motivations éventuelles de son geste. La brigade de recherche de la gendarmerie de Montbrison à été chargée de l'enquête. Bien que gravement blessée, l'état de santé de la mère de famille s'améliorait ce jeudi, son pronostic vital n'étant plus engagé.


 

2 jours après une autre agression au couteau


Cette attaque intervient deux jours après un autre fait divers. C'était dans la nuit de ce lundi 9 septembre, dans le centre-ville de Saint-Etienne. Le ton est monté entre deux hommes, sur fond d'alcool, dans un bar qui se trouve à l'angle de la rue des Martyrs-de-Vingré. Un différend entre deux habitués des lieux. L'un d'eux a asséné une dizaine de coups de couteau à l'autre. La victime, dans un état inquiétant, a été transportée à l'hôpital Nord de Saint-Etienne.


 

Sur le même sujet

Les + Lus