Loire : les opposants au projet de mosquée à St Chamond déboutés par le tribunal administratif

Le tribunal administratif de Lyon a rejeté le recours de huit particuliers contre le projet de mosquée de St Chamond qui demandait l'annulation du permis de construire. Les juges administratifs ont estimé que les infrastructures attenantes étaient suffisantes. 
vue aérienne de l'implantation de la future mosquée de St Chamond
vue aérienne de l'implantation de la future mosquée de St Chamond © Google street View
Le tribunal administratif de Lyon a donc donné raison à la mairie de Saint Chamond sur la légalité d'un permis de construire pris en 2017 pour permettre la construction d'une mosquée, située chemin de l'Ollagnière, non loin de l'autoroute A 47 à St Chamond (Loire). La juridiction administrative avait été saisie par 8 riverains de ce quartier qui estimaient que les infrastructures autour de la future mosquée n'étaient pas suffisantes. Or les juges ont estimé qu'avec un parking de 130 places pour les voitures, des emplacements pour les deux roues et des accès faciles en transports en commun, les conditions étaient réunies pour valider le permis de construire. Les réquérants ont donc été déboutés.

On ignore pour l'instant si les demandeurs feront appel. Mais l'appel n'étant pas suspensif, les travaux de la future mosquée vont pouvoir reprendre. 

 

La communauté musulmane satisfaite


La nouvelle a été accueillie avec joie par le Centre Cultuel Musulman de Saint Chamond qui porte le projet. Son président, Abdelnacer Zaidi , que nous avons joint par téléphone, ne cache pas sa satifaction "Nous faisions confiance à la justice", nous a-t-il déclaré. "Et la réponse ne pouvait pas tomber à un meilleur moment pour les fidèles puisque le ramadan devrait commencer dans une semaine environ."

La communauté musulmane de cette partie de Saint Chamond revendique de 400 à 500 pratiquants à la prière du vendredi. Jusqu'à présent, elle occupe une salle de prière aménagée dans un ancien garage à Saint Chamond. La plupart de ses fidèles ont fait des dons pour financer le début de la cosntruction de cette mosquée. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société urbanisme aménagement du territoire environnement