Nouveau scandale à Saint-Etienne : un piège aurait été fomenté contre l'ancien maire, Michel Thiollière réagit

C'est un nouveau pavé lancé par Médiapart au sein du "clan Perdriau" à Saint-Etienne. Le site d'information publie une nouvelle enquête, ce 1er octobre 2023, et un projet de filmer l'ancien maire avec une prostituée mineure. "Cela me révulse" dit Michel Thiollière.

C'est une vidéo qui fait froid dans le dos. Publiée par Médiapart, ce dimanche 1er octobre dans le cadre d'une enquête menée par Antton Rouget, elle révèle un projet visant l'ancien maire de Saint-Etienne, Michel Thiollière. Objectif : "lui mettre une mineure dans les pattes". Ce piège a été élaboré "à l'été 2015, près de six mois après celui tendu au premier adjoint Gilles Artigues avec un escort boy dans une chambre d’hôtel", précise Antton Rouget, auteur de cette enquête.

La vidéo révèle une discussion entre Pierre Gauttieri et Gilles Rossary-Lenglet. Le premier est le directeur de cabinet de Gaël Perdriau, le second est communicant politique. Tous deux ont été mis en examen, ainsi que le maire de Saint-Etienne et un de ses adjoints, dans le cadre de l'affaire de la sextape visant Gilles Artigues.

Voici ce que l'on peut entendre de ces échanges filmés, dévoilés par Médiapart. Pierre Gauttieri et Gilles Rossary-Lenglet évoque l'idée de "mettre dans les pattes" de l'ancien maire de Saint-Etienne, "une gamine de 16 ans et demi". Le directeur de cabinet de Gaël Perdriau va alors jusqu'à demander où il faut la recruter, en France ou dans les pays de l'Est. Le piège consiste encore une fois à réaliser une sextape pour le moins compromettante pour l'ancien élu. Évoquant un possible suicide de Michel Thiollère une fois le scandale éclaté, les deux hommes se mettent d'accord... "On s'en branle".

"Scénarios abjects sous le regard de la République"

Pourquoi viser Michel Thiollière ? Médiapart évoque des rancœurs personnelles. Le maire de Saint-Etienne à l'époque avait écarté Pierre Gauttieri de son cabinet. "C'est un nouvel épisode dans l'horreur, et on n'est pas au bout de nos surprises" a réagi Michel Thiollière, joint par téléphone par France 3.

Ce dimanche 1er octobre, après ses révélations, l'ancien maire de Saint-Etienne, Michel Thiollière évoque "une méthode qui montre à quel point ces gens sont malades. Ce qui me choque le plus, c'est qu'effectivement tout cela se passe dans le bâtiment de la mairie. C'est la maison commune, c'est une institution républicaine. Ces gens sont sans foi ni loi, se permettent d'imaginer des scénarios abjects sous le regard de la République en quelque sorte. Ça, ça me révolte, ça me révulse."

On a l'impression qu'il y a une officine occulte qui avait accès au maire et à son directeur de cabinet pour imaginer des coups tordus.

Michel Thiollière, ancien maire de Saint-Etienne

Interview par téléphone le 1er octobre 2023

Copie de la vidéo remise aux juges d'instruction

Gilles Rossary-Lenglet joue-t-il un double jeu dans cette histoire ? A-t-il voulu protéger ses arrières ? Selon Médiapart, il a remis, le mardi 26 septembre, une copie de cette vidéo aux juges d'instruction saisis de l'affaire de la sextape visant Gilles Artigues. Il l'aurait déjà évoqué précédemment lors de sa garde à vue, indiquant à ce moment-là que le plan n'avait finalement pas été mis à exécution.

Ces révélations interviennent un an et un mois après celles de Médiapart sur la sextape visant Gilles Artigues. En avril 2023, les quatre protagonistes présumés de cette affaire, dite du chantage à la vidéo intime, ont été mis en examen. Pierre Gauttieri l'a été en même temps que Gaël Perdriau, suspecté de "chantage". Un ancien adjoint municipal, Samy Kéfi-Jérôme et l'ex-compagnon de ce dernier, Gilles Rossary-Lenglet, sont également impliqués. Ancien adjoint à l'éducation, Samy Kéfi-Jérôme a démissionné de ses mandats de conseiller municipal et conseiller métropolitain en septembre 2022. L'homme qui a révélé l'affaire à Mediapart, Gilles Rossary-Lenglet avait affirmé dans une confession avoir participé à ce "barbouzage de mœurs" à la demande du maire et de son entourage, dans le but de neutraliser politiquement Gilles Artigues.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité