Sébastien, poissonnier à Saint-Etienne part au secours de ses clients restaurateurs

Depuis la fermeture des restaurants, Sébastien, poissonnier à Saint-Etienne se mobilise pour aider ses clients restaurateurs en proposant d'utiliser ses boutiques ligériennes comme lieu de "click and collect". Le chef étoilé Jacques Marcon a déjà livré 200 plateaux repas dans la Loire.

Tout a commencé l'an dernier, au moment du déconfinement, suite à l'invitation d’un poissonnier de Saint-Etienne, bien décidé à aider ses clients restaurateurs restés fermés.
Tout a commencé l'an dernier, au moment du déconfinement, suite à l'invitation d’un poissonnier de Saint-Etienne, bien décidé à aider ses clients restaurateurs restés fermés. © FTV

Dans ce contexte de crise sanitaire qui dure maintenant depuis des mois, les restaurateurs trouvent des moyens de maintenir quand même une activité. A Saint-Etienne, un des principaux poissonniers de la ville a décidé de mettre ses boutiques ouvertes à disposition des restaurateurs fermés.... Et c'est ainsi que le chef étoilé jacques Marcon a pu livrer 200 plateaux repas le temps d'un week-end. D'autres chefs toilés prennent le relais chaque samedi...avec un menu différent chaque semaine.

"Attention, un paquet chips pour deux personnes" Jacques Marcon veille au grain….compter et vérifier qu'il ne manque rien... Et ce matin-là, c'est le chef en personne, accompagné de ses deux sommeliers qui s’improvisent livreurs. Objectif : deux cents repas à distribuer dans les différentes boutiques d’une des plus grandes poissonneries de Saint-Etienne. 

"Pour des plats à emporter, on ne peut pas proposer les mêmes choses que dans un restaurant gastronomique où beaucoup de préparation se fait au dernier moment notamment pour des histoires de cuisson" explique le chef étoilé, Jacques Marcon.

Au menu tout de même, maquereau en escabèche accompagné d’une salade du jardin du chef, canard en deux façons et tarte tatin ! C'est la troisième fois que le chef étoilé de Saint Bonnet-le froid vient livrer des repas à emporter ici.

Et ça marche, chaque samedi matin, à Saint-Etienne, les fins gourmets sont conviés à déguster le menu d’un chef, pour une trentaine d’euros. Les clients se pressent par gourmandise mais aussi par solidarité.
Et ça marche, chaque samedi matin, à Saint-Etienne, les fins gourmets sont conviés à déguster le menu d’un chef, pour une trentaine d’euros. Les clients se pressent par gourmandise mais aussi par solidarité. © FTV

Une histoire de solidarité

Tout a commencé l'an dernier, au moment du déconfinement, suite à l'invitation d’un poissonnier de Saint-Etienne, bien décidé à aider ses clients restaurateurs restés fermés. "Je me suis simplement à leur place" raconte fièrement Sébastien Robert, le poissonnier à l'origine de l'opération solidaire. Et pour cause, Sébastien se souvient très bien de sa galère lorsque les criées françaises ont été fermées "pendant une semaine je n’ai pas pu travailler. Ça a été très dur" se souvient-il. "Je me suis dit il faut faire quelque chose, il faut les aider à notre niveau. Jacques a été le premier de nos clients, et peu à peu on a fini par inviter tous nos clients restaurateurs."

Et ça marche, chaque samedi matin, les fins gourmets sont conviés à déguster le menu d’un chef, pour une trentaine d’euros. Les clients se pressent par gourmandise mais aussi par solidarité.

"D’aller au restaurant me manque beaucoup et en plus c’est une manière de soutenir les restaurateurs qui sont en galère en ce moment" lance Guillaume. "Pour moi c’est l’occasion de découvrir des grands restaurants qui ne sont pas forcément à côté de chez nous", ajoute Sandra. Oui ! Les clients sont au rendez-vous et contents d’y être.

Garder le lien avec les clients, garder le rythme du coup de feu pour garder... le moral. L'opération redonne le sourire aux chefs. "C’est vrai que c’est dur de voir nos cuisines vides et nos fourneaux éteints depuis des mois" raconte Jacques Marcon, plein de nostalgie. "Ça commence à être très pesant. J’ai beaucoup d’amis chefs qui tirent la sonnette d’alarme. On a beau être bien aider il faut le dire, psychologiquement c’est dur. On a besoin de faire ce qui nous fait vibrer, à savoir la cuisine."

durée de la vidéo: 01 min 58
Saint-Etienne : les poissonniers solidaires

En attendant, les chefs pourront continuer les livraisons, Sébastien s'est engagé à poursuivre l'opération tant que les restaurants n'ont pas rouvert.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société covid-19 santé consommation économie grands chefs culture gastronomie