Lyon : le cardinal Barbarin “prend acte avec gravité“ et ”coopérera avec sérénité et confiance”

© France 3 RA
© France 3 RA

Le cardinal Barbarin a réagi hier soir à l'ouverture d'une enquête préliminaire pour des agressions sexuelles sur de jeunes scouts lyonnais entre 1986 et 1991. Pas encore archevêque de Lyon à l’époque des faits, il explique qu'il "n’a jamais couvert aucun fait de pédophilie".

Par Christian Conxicoeur

C'est par le biais d'un communiqué sur son site que le diocèse de Lyon expose la réaction du Primat des Gaules :

"le cardinal Philippe Barbarin prend acte avec gravité de l’enquête préliminaire ouverte par le parquet de Lyon pour non dénonciation de crime et mise en danger de la vie d’autrui".


Cette enquête a été ouverte à la suite d'un signalement de victimes du père Preynat, mis en examen fin janvier pour des agressions sexuelles sur de
jeunes scouts lyonnais entre 1986 et 1991. 

Plusieurs responsables, dont le Cardinal, visés par des plaintes
Les plaignants mettent en cause plusieurs responsables du diocèse dont le cardinal Philippe Barbarin, qu'elles accusent de ne pas avoir dénoncé à la justice les agissements passés de ce prêtre. D'où la plainte pour "non-dénonciation de crime" et "mise en danger de la vie d'autrui".

Le communiqué explique que le cardinal est conscient de l'extrême gravité des faits et que il "tient à rappeler qu’il n’était pas archevêque de Lyon à l’époque des faits et qu’il n’a jamais couvert aucun fait de pédophilie".

Mgr Barbarin était "convaincu que ce prêtre avait rompu avec ce passé"
Selon ce communiqué, les faits auraient été traités par ses trois prédécesseurs, et lui même informé du passé du prêtre seulement en 2007/2008. "Convaincu que ce prêtre avait rompu avec ce passé, il avait alors renouvelé la mission que lui avaient donnée ses prédécesseurs. Grâce au collectif des victimes de la Parole Libérée, on sait que, si les faits sont plus nombreux et plus graves que ce qu’il semblait en 2007/2008, aucun n’est à notre connaissance postérieur à 1991."

Le cardinal assure que lui-même et le diocèse coopéreraient "avec sérénité et confiance avec la justice" en fournissant aux enquêteurs "toutes les informations à leur disposition pour faire la lumière sur ces événements, dont la complexité et l'ancienneté exigent une approche prudente".

 

Sur le même sujet

Gérard Collomb sur la candidature à la Métropole de David Kimelfeld

Les + Lus