Mont-Blanc : un glacier des Grandes Jorasses menace de se détacher en Italie, des évacuations en cours

Un morceau du glacier de Planpincieux, du côté italien du Mont-Blanc, menace de s'effondrer dans le secteur de Courmayeur. Près de 70 personnes ont été évacuées de la zone, jeudi.
Le glacier de Planpincieux, dans le massif du Mont-Blanc, lorsqu'un morceau risquait de se détacher en septembre 2019.
Le glacier de Planpincieux, dans le massif du Mont-Blanc, lorsqu'un morceau risquait de se détacher en septembre 2019. © AOSTA VALLEY REGION PRESS OFFICE HANDOUT / MAXPPP
Plusieurs dizaines de résidents et touristes sont en cours d'évacuation dans le secteur de Courmayeur ce jeudi 6 août en Italie. Un fragment d'un glacier des Grandes Jorasses, dans le massif du Mont-Blanc, menace de s'effondrer du fait de la chaleur. Près de 500 000 mètres cube de glace seraient sur le point de se détacher du glacier de Planpincieux, selon les autorités locales. Cette municipalité de la région du Val d'Aoste se situe à deux pas de la frontière française.

Les autorités ont ordonné l'évacuation d'une trentaine de maisons au sein d'une "zone rouge" dans la partie basse du Val Ferret, concernant près de 70 personnes - 15 résidents et plus de 50 touristes. Elles ont été rassemblées dans la patinoire de Courmayeur pour un premier accueil, en collaboration avec la Croix-Rouge locale.
 
"Pour les habitants (évacués), nous allons évaluer les solutions à trouver" tandis que "les touristes devront trouver d'autres solutions", a déclaré à l'agence de presse Ansa le maire de Courmayeur, Stefano Miserocchi. Le nombre exact de personnes à évacuer de la zone de danger ne sera déterminé que dans les prochaines heures, avec la fin des opérations.

Plusieurs routes en contrebas qui mènent à la vallée du Val Ferret, située sur un axe nord-est par rapport à Courmayeur, ont été fermées. La célèbre station n'est pas menacée par la possible chute des glaces. Pour accéder à la vallée du Val Ferret, il existe une "route alternative", à sens unique alternant : l'accès y est réservé aux sauveteurs, à la police, aux services municipaux et aux personnes autorisées.

 

Première alerte en septembre


Des opérations d'évacuation et de sécurisation sont en cours depuis jeudi matin par les forces de l'ordre et la protection civile. Les autorités locales, elles, s'inquiètent de la température pour les trois prochains jours en cette période de forte chaleur estivale. La masse de glace est "affectée par les tendances anormales des températures à venir" à compter de ce jeudi, selon la municipalité.

En septembre et octobre 2019, le glacier de Planpincieux avait déjà menacé de s'effondrer partiellement sur une portion de près de 250 000 mètres cube. Là aussi, les températures élevées étaient en cause dans le glissement du glacier.
 
Environ 180 glaciers sont surveillés en permanence dans le Val d'Aoste du fait du réchauffement climatique. Des experts prévoient la disparition de près de 90% des quelque 4 000 glaciers des Alpes avant 2100 si les émissions de gaz à effet de serre se poursuivent au rythme actuel.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
italie international montagne nature faits divers