Noël : la crèche la plus célèbre d'Italie en exposition à la cathédrale de Turin

Publié le
Écrit par Fabrice Liégard

C'est un beau cadeau de Noël qu'a reçu la capitale du Piémont : une crèche aux dimensions monumentales signée par le maître des artistes italiens en la matière, Franco Artese. Ses créations ont fait le tour du monde.

"Vous voyez ce petit garçon, là, montre du bout de l'index Franco Artese, dans un reportage du journal de la Rai Torino, le jour de l'inauguration de sa crèche géante. Il n'arrive pas à se détacher de sa petite grand-mère. Il sait qu'il ne la reverra peut-être pas. Cette crèche, c'est aussi un hommage à tous ces gens du sud qui sont partis vers le nord, comme ici à Turin."

Ce gamin du sud en partance de sa Basilicata, ce n'est que l'un des 120 personnages représentés dans cette scène de la Nativité. L'un des plus discrets. Noyé dans les 60 mètres carrés et 6 mètres de hauteur de cette crèche géante exposée à la cathédrale de Turin et qui, d'année en année, fait son grand tour d'Italie. Mais pas l'un des moins significatifs.

Une crèche "brûlante de vie"

Cette crèche "lucana" (du nom des habitants de la Basilicata) est non seulement une œuvre capable de raconter, comme toutes les autres, la naissance de Jésus. Mais elle conte, comme aucune autre, nombre de scènes de la vie quotidienne dans un petit village aux maisons creusées dans le calcaire : i Sassi di Matera, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

"Cette crèche est brûlante de vie", raconte un critique artistique italien à nos confrères du Messagero, le quotidien de Rome, en 2018, lorsque la fameuse crèche est hébergée au palais du Quirinale, la résidence du président de la République italienne. "C'est le récit diffus de cette culture du voisinage, faite de solidarité, et de partage entre les familles".

La crèche "comme une mission"

"Je conçois la création de crèches comme une mission", a encore expliqué Franco Artese le jour de l'inauguration, confiant, au passage, son désir de porter dans ses créations le message évangélique de Saint-François.

Dix ans autour de l'Italie et du monde

Un message qu'en dix ans d'itinérance de son œuvre, le maître "presepista" (créateur de crèche) aura grandement contribué à répandre, non seulement en Italie mais aussi à travers le monde. En Europe, aux Etats-Unis, jusqu'à Bethléem, accompagné par l'Unesco. Mais encore au Brésil, en Finlande ou enfin à New York en 2015. 

Il s'est offert là une place de choix, dans la cathédrale Saint-Patrick du cœur de Manhattan. A deux pas du Rockfeller Center, et surtout à une poignée de kilomètres de l'Hudson où ont débarqué tant de ses compatriotes en route vers une nouvelle vie.