Primaires de la gauche : Hamon en tête dans le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire, Valls dans le Cantal et l’Allier

Résultats du premier tour des Primaires en Auvergne
Au soir des primaires de la gauche, en Auvergne, Benoît Hamon et Manuel Valls arrivent largement en tête. - C. Darneuville

A l'issue du premier tour de la primaire de la gauche, les électeurs auvergnats ont majoritairement fait confiance aux candidatures de Benoît Hamon et Manuel Valls. Benoît Hamon arrive en tête dans le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire. Dans le Cantal et l'Allier, c'est Manuel Valls qui arrive en tête.

Par Kamel Tir

Au soir du premier tour de la primaire de la gauche, Benoît Hamon est arrivé en tête dans le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire. Manuel Valls a recueilli la majorité des suffrages des électeurs du Cantal et de l’Allier.

Dans le Puy-de-Dôme, Benoît Hamon recueille 37,50% des suffrages devant Manuel Valls (31,93%). Arnaud Montebourg arrive troisième avec 18,45%.

En Haute-Loire, Benoît Hamon a également recueilli la majorité des suffrages, 37,34 % devant Manuel Valls qui a convaincu 31,37% des électeurs. Troisième, Arnaud Montebourg fait 18,64%.

Dans l’Allier, 30,96% des électeurs ont choisi Benoît Hamon mais c’est l’ancien Premier ministre qui arrive en tête avec 32,19% des suffrages. Arnaud Montebourg, qui a décidé d’apporter son soutien à Benoît Hamon, recueille 25,13 % des voix, son meilleur résultat en Auvergne.

C’est dans le Cantal que Manuel Valls fait son meilleur score en Auvergne avec 39,30 % des suffrages. Benoît Hamon arrive second avec 32.04 % des voix. Avec 16,42 %, Arnaud Montebourg fait dans ce département son moins bon résultat.

A Clermont-Ferrand, Benoît Hamon arrive largement en tête avec 43,9 % des voix devant Manuel Valls (28,96%), Arnaud Montebourg (15,38%), Vincent Peillon (5,58%), François de Rugy (3,54 %), Sylvia Pinel (1,78%) et Jean-Luc Bennahmias (0,85%).


Les réactions: 

Pour Bertrand Pascuito, maire de Cournon d’Auvergne et soutien de Benoît Hamon : « La victoire au premier tour de Benoît Hamon, c’est la victoire de la gauche, la vraie. C’est surtout la victoire des valeurs. On redonne enfin espoir au peuple de gauche. En additionnant les voix d’Arnaud Montebourg, ça fait plus de 50%. C’est un signal fort qui est lancé pour ce second tour. Il faut être capable de rassembler son camp si on veut, demain,  rassembler l’ensemble des  Français. » Interrogé sur les critiques qui visent Benoît Hamon quant à sa stature de chef d’Etat, Bertrand Pascuito répond : « Valls est dans la posture, pas dans la stature. Benoît Hamon a toutes les qualités pour être notre prochain Président de la République ».

Soutien de Manuel Valls, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, s’est exprimé dans un communiqué où il invite  « le peuple de gauche qui n’est pas venu voter ce dimanche à se mobiliser » pour le second tour. Et de poursuivre : « dimanche prochain, c'est un choix important car il s'agit de décider qui, à gauche, sera candidat à l'élection présidentielle ? Qui incarnera la France ? Qui pour discuter avec les grands de ce monde ? Qui pour relancer la construction européenne ? Qui pour mener la bataille de l'emploi ? Qui pour protéger les Français ? Qui pour prendre soin des plus faibles ? Qui pour relever les défis écologiques ? Qui pour donner à nos enfants toutes les chances de réussite ? ». Olivier Bianchi a également insisté sur la stature d’homme d’Etat de Manuel Valls.


réactions après le premier tour des primaires de la gauche
Intervenants: Cécile Audet, adjointe au maire de Clermont-Ferrand (soutien de Benoît Hamon) / Grégory Bernard, adjoint au maire de Clermont-Ferrand (soutien d'Arnaud Montebourg) / Alain Néri, sénateur du Puy-de-Dôme (ex soutien de V. Peillon) / Michèle André, sénatrice du Puy-de-Dôme (soutien de Manuel Valls) / Bertrand Pasciuto, maire de Cournon d'Auvergne (soutien de Benoît Hamon). Reportage: J. Teiller / B. Lebret / D. Robert

 

Sur le même sujet

Un exemple de start-up en Auvergne

Les + Lus