Puy-de-Dôme : Ambert à fond sur la finale des Mondiaux d'enduro

Du 27 au 29 septembre, les moteurs vont vrombir à Ambert (Puy-de-Dôme) ! / © Julien Teiller / France Télévisions
Du 27 au 29 septembre, les moteurs vont vrombir à Ambert (Puy-de-Dôme) ! / © Julien Teiller / France Télévisions

Du 27 au 29 septembre, les moteurs vont vrombir à Ambert (Puy-de-Dôme) ! La cité du Livradois-Forez accueille pour la première fois la finale du championnat du monde d'enduro, où sont attendus 30 000 spectateurs. Sur place, les membres du moto-club du Livradois règlent les derniers détails.

Par Valentin pasquier avec Julien Teiller

Dans la prairie rendue boueuse par les averses, deux pilotes réalisent la dernière reconnaissance du parcours. Ce week-end, les 27, 28 et 29 septembre, ils laisseront le champ libre aux 300 motards venus disputer la finale des championnats du monde d'enduro à Ambert (Puy-de-Dôme).

Sur l'une des deux motos, on trouve un pilote italien qui travaille depuis juillet avec l'organisation pour valider le tracé. "On a travaillé sur les spéciales pour améliorer la sécurité mais aussi le spectacle. On a presque fini !" lance l'inpecteur transalpin, Maurizio Micheluz.
 

Un parcours original

Les différentes spéciales ont toutes été tracées au plus près de la ville. Les 30 000 spectateurs attendus devraient en rater le moins possible. "Ils ont la spécial n°2 et une autre qui seront juste à côté de la ville. Les gens n'ont qu'à ce garer juste en bas à 700-800 mètres et monter d'Ambert à pied. De ce côté-là, c'est plutôt réussi," sourit Jean-Luc Miroir, membre du comité d'organisation de la compétition.

 



Entre les spéciales, 80 kilomètres de liaison serpentent sur six communes autour d'Ambert. Alliant des parties sur voies romaines et dans les sous-bois, le parcours retenu par le moto-club du Livradois est plutôt innovant. "On découvre chaque année des chemins qui sont cadastrés. On arrive toujours à faire du nouveau," confie Cédric Rolhion, membre du club et et du comité d'organisation.
 

Faire rayonner l'économie locale

Le sport mécanique à Ambert, c'est aussi un pan de l'économie. Chez Motorspeed racing product (MRP), entreprise de création de vêtements et d'équipements moto, 2 000 tee-shirts et 500 sweats ont été fabriqués pour ce week-end. Ce sont les premières retombées concrètes d'un événement mondial.

"L'événement va fédérer autour de lui le bassin d'Ambert, juge Vincent Rigaudias, directeur général de l'entreprise. Les collectivités locales sont là pour soutenir, l'événement populaire va apporter une dynamique au local mais aussi au motoclub." Rendez-vous les 27, 28 et 29 septembre dans le Livradois pour rencontrer la fine fleur mondiale de l'enduro !

Sur le même sujet

Olga et Claudia, deux Chiliennes à Lyon, deux générations qui échangent sur la révolte à Santiago

Les + Lus