C’est un lieu qui attire de plus en plus de curieux, à quelques kilomètres de Clermont-Ferrand : le musée de Gergovie. Chaque année 40 000 visiteurs poussent les portes du musée archéologique. Il a pour fil conducteur l’une des plus célèbres batailles de l’histoire de France.

A quelques kilomètres de Clermont-Ferrand, on trouve le plateau de Gergovie. C’est le symbole de la résistance gauloise. C’est ici en 52 avant JC que Vercingétorix remporte son unique victoire face à Jules César. Frédéric Nancel, directeur du Musée de Gergovie, explique : « Au cœur du musée, avec les scénographes et les muséographes on a voulu présenter la bataille, mais en utilisant les dernières technologies. Le parti pris a été de rester dans le livre de Jules César, avec le chapitre 7. Cette bataille illustre que Vercingétorix est un stratège militaire : il a attiré sur son nid d’aigle Jules César, jusqu’à Gergovie. Cela montre aussi l’ingéniosité de Jules César qui va créer des tranchées ».

250 objets présentés


Il poursuit : « Dans le musée, 250 objets sont présentés, tous issus des fouilles de Gergovie et des alentours. Un objet est le plus petit du musée : c’est une pièce de monnaie en argent. Les Gaulois, les Arvernes, étaient un peuple qui faisait beaucoup d’échanges. Ils étaient riches grâce au monde agricole et aux échanges commerciaux. Ils échangeaient déjà avec les Romains et avec les Grecs. C’était un peuple ouvert sur le monde. On a aussi trouvé des balsamaires, dans lesquels les Gaulois mettaient des huiles, des parfums, des onctions. Il y a des petites pinces à épiler. Ils s’épilaient et se rasaient. Ils se peignaient aussi et prenaient soin de leur corps ».

Un musée qui va évoluer

Frédéric Nancel continue : « Corent est un autre oppidum très important. Il est situé à quelques kilomètres d’ici, sur un autre plateau. C'est là qu'on a découvert une cotte de maille, qu’on appelle le trophée, et qui a été inventée par les Gaulois ». 


Le musée va évoluer : « Dans les années à venir, il nous faut un lieu pour accueillir du public : il y aura un musée plus important sur l’histoire de la civilisation gauloise. On veut faire un archéosite avec peut-être la reconstitution d’une ferme gauloise, pas très loin de Clermont-Ferrand. On veut que le visiteur puisse avoir une expérience globale. L’idée est de partir d’un endroit et de pouvoir emmener les visiteurs se balader avec des navettes ». Pour ce projet, il faudra patienter encore un peu : il est prévu à l’horizon 2029. 

Pour toute info pratique sur le musée de Gergovie c'est ici.

Propos recueillis par Camille Da Silva / France 3 Auvergne