Chèque énergie : comment savoir si j'ai droit à cette aide ?

Près de 590 000 ménages vont bénéficier du chèque énergie en Auvergne-Rhône-Alpes. Comment savoir si vous êtes concernés ?

Quelque 587 621 ménages vont bénéficier du chèque énergie en Auvergne-Rhône-Alpes, pour un montant moyen de 143,48 euros, indique le ministère de l'Economie ce mardi 2 avril dans un communiqué de presse. L’envoi est prévu entre le 8 et le 25 avril.

Distribué depuis 2018, le chèque énergie permet d’aider les ménages modestes à payer leurs factures d’énergie. Et ce, dans un contexte de nouvelle hausse des prix de l’électricité de 10% en février, dans le cadre de la sortie progressive du bouclier tarifaire.

Un barème en fonction des revenus

Le montant du chèque varie en fonction d'un barème sur le revenu fiscal de référence de 2021, de 48 euros pour une personne seule qui gagne entre 7 850 et 11 000 euros, jusqu'à 277 euros pour un foyer de plus de deux personnes dont les revenus ne dépassent pas 5 700 euros. Un simulateur permet de vérifier si on y a droit, en répondant à un questionnaire en ligne.

Les bénéficiaires du chèque peuvent l'utiliser pour régler les factures des fournisseurs d’électricité, de gaz naturel, et d’autres combustibles de chauffage (bois, fioul domestique, etc.), ainsi que certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement, ou encore pour payer des charges locatives incluant des frais d'énergie dans le parc social.

Le chèque est nominatif et pourra être utilisé jusqu’au 31 mars 2025. Le ministère précise qu’"un dispositif en ligne va être mis en place d’ici cet été pour permettre aux ménages" qui n’ont pas reçu leur chèque 2024 d’ici fin avril, "de formuler une réclamation s’ils estiment y être éligibles".

En début d’année, plusieurs associations familiales (CLCV, Afoc, Familles rurales, Cnafal, UFC, Unaf) avaient fait part de leurs craintes de voir un million de bénéficiaires exclus du dispositif "alors qu’ils remplissent les critères pour l’obtenir".

En cause : la suppression de la taxe d’habitation rend plus difficile l’identification des logements. Les nouveaux foyers, d’étudiants par exemple, ou ceux dont le revenu a baissé risquaient ainsi de ne pas recevoir le chèque. "Tous ceux qui ont droit au chèque énergie" en 2024 le recevront bien, avait assuré début février le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.