À Clermont-Ferrand, les chiropracteurs veulent faire connaître leur discipline

À l'occasion de la semaine du dos, qui se déroule du 16 au 20 octobre, coup de projecteur sur la chiropraxie. Cette discipline, peu connue du grand public, soulage pourtant bien des douleurs au dos et dans le corps. / © Alexandre Marchi / MAXPPP
À l'occasion de la semaine du dos, qui se déroule du 16 au 20 octobre, coup de projecteur sur la chiropraxie. Cette discipline, peu connue du grand public, soulage pourtant bien des douleurs au dos et dans le corps. / © Alexandre Marchi / MAXPPP

À l'occasion de la semaine du dos, qui se déroule du 16 au 20 octobre, coup de projecteur sur la chiropraxie. Cette discipline, peu connue du grand public, soulage pourtant bien des douleurs au dos et dans le corps. 

Par Margaux Dubieilh

Jusqu'au samedi 20 octobre, la médecine du dos est à l'honneur. En effet, de nombreuses personnes souffrent de douleurs, gênantes ou tout simplement insupportables, et cherchent des solutions à leurs maux. 

La chiropraxie (ou chiropratique) peut être une de ces solutions. C'est une discipline assez peu représentée en France, puisqu'il n'existe que 900 chiropracteurs sur tout le territoire. Pourtant, ce métier est de plus en plus apprécié : concentrés sur le dos, les soins peuvent être bénéfiques à tout le reste du corps. 

Chiropraxie: définition


Mais tout d'abord, qu'est-ce que le chiropraxie ? Cette médecine a été découverte par Daniel David Palmer en 1895. D'après l'histoire, le premier ajustement chiropratique de Palmer aurait été effectué sur son concierge, qui était devenu sourd suite à un craquement dans le haut du dos. 
Après avoir replacé une vertèbre, le patient a retrouvé immédiatement l'ouïe. Un peu plus tard, Daniel David Palmer ouvrit sa première école de chiropraxie. 

Le traitement chiropratique consiste à manipuler toute la colonne vertébrale, des cervicales aux lombaires pour ajuster les vertèbres.
La chiropraxie permet aussi d'agir sur le système nerveux, et peut rétablir l'équilibre physiologique du corps. 

Différences entre chiropraxie et ostéopathie


La chiropratique peut aussi être confondue avec une autre discipline: l'ostéopathie. En effet, elles font appel toutes les deux à des manipulations sur des points bien précis du corps pour retrouver un équilibre. Pourtant, ces deux métiers sont très différents sur deux points: la formation et les zones travaillées. 

En effet, il existe près de 75 écoles d'ostéopathie en France, avec un cursus qui peut durer de trois à six ans. Les formations sont donc variées, et l'expérience d'un patient peut être très différente d'un ostéopathe à un autre. En revanche, il n'existe qu'une école de chiropraxie sur le territoire, qui délivre son diplôme après six ans d'études. 

D'autre part, l'ostéopathe va traiter toutes les parties du corps : en effet, la manipulation des vertèbres ne représente que 10% de son activité. Il peut agir sur l'état de santé globale du patient et est en mesure de traiter également les problèmes de sinusite, les otites, les maux de tête, ou encore les problèmes respiratoires. Le chiropracteur, lui, manipule à 90% la colonne vertébrale. Il se concentre sur la relation qui unit la colonne vertébrale au système nerveux, et rétablit la symbiose entre les deux. 

Un exemple avec Cédric Charlet, qui exerce à Clermont-Ferrand : 
Clermont-Ferrand : à la rencontre de Cédric Charlet, chiropracteur
À l'occasion de la semaine du dos, qui se déroule du 16 au 20 octobre, coup de projecteur sur la chiropraxie. Cette discipline que pratique Cédric Charlet à Clermont-Ferrand, peu connue du grand public, peut pourtant soulager bien des douleurs au dos et dans le corps. Intervenants : Cédric Charlet, chiropracteur / Danielle Robinot, patiente  - J.Massard / R.Thévenot / A.Desprès

Sur le même sujet

Portrait de Jules futur journaliste sportif

Les + Lus