Clermont-Ferrand : des joueurs du Clermont Foot à la rencontre d'enfants hospitalisés

Lundi 25 novembre, 3 joueurs du Clermont Foot ont rendu visite à 3 jeunes patients du CHU Estaing de Clermont-Ferrand. Il s’agit d’une initiative de l’association Premiers de cordée qui effectue une tournée dans toute la France.
 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Lundi 25 novembre, 3 jeunes patients du service pédiatrique du CHU Estaing de Clermont-Ferrand ont reçu la visite de 3 joueurs du Clermont Foot. Pendant 2 heures, ils ont pu échanger, s’échauffer et même faire un petit match de football avec des animateurs et les équipes médicales. Les 3 joueurs du Clermont Foot qui ont répondu présents sont Florent Ogier, Mehdi Jeannin et Johan Gastien. Cette rencontre s’inscrit dans une tournée dans toute la France, qui s’effectue en 10 étapes, et que l’on doit à l’association Premiers de cordée.

Une tournée en 10 étapes

Cette tournée a pour principal objectif de permettre à de nombreux enfants hospitalisés, toutes pathologies confondues, de faire du sport, de bouger et de se défouler à travers des ateliers ballon rond et des petits matches. Elle permet à des footballeurs professionnels engagés dans le mouvement Positive football, de s'impliquer et de venir partager leur expérience avec les jeunes. Medhi Jeannin,gardien de but au Clermont Foot, explique :  « Tout enfant, malade ou pas malade, a le même regard. C’est exactement la même chose : ils sont super contents. Ils ne veulent que profiter, que s’amuser. Ca les fait sortir de leur quotidien ». Florent Ogier, défenseur central au Clermont Foot, souligne :  « Le sport est vecteur de plein de choses et notamment de plaisir pour ces enfants. Pour tout le monde, le sport fait déconnecter de son train de vie. C’est une très bonne chose ».

Sortir de la routine de l'hôpital

Avec cet événement, l’association Premiers de cordée rappelle que la pratique d’une discipline sportive permet non seulement d’oublier un temps la maladie mais également de gagner en confiance, de repousser leurs limites et de s’amuser comme tous les enfants de leur âge. Pascale Bosdure, éducatrice de jeunes enfants au service oncologie pédiatrique, précise : « Quelque chose qui est physique peut aider les enfants à aller chercher cette énergie qui est au profond d’eux pour sortir peut-être un peu de la routine de l’hôpital ».