Clermont-Ferrand : des milliers de fleurs plantées pour accueillir le Tour de France

Publié le
Écrit par Richard Beaune

Plusieurs milliers de fleurs ont été plantées et des massifs gigantesques ont été créés tout spécialement pour accueillir le Tour de France à Clermont-Ferrand, ville-départ de la 14ème étape, samedi 12 septembre.

Les chiffres sont impressionnants : 16 630 plantes pour le rond-point au carrefour des Boulevards Quinet et Kennedy, 12 000 pour le seul massif du grand talus du Jardin Lecoq, les services techniques et des espaces verts de la métropole clermontoise n'ont pas lésiné sur le fleurissement pour le passage de la treizième étape du Tour de France le vendredi 11 septembre, entre Châtel-Guyon (Puy-de-Dôme) et le Puy Mary (Cantal). A noter que le lendemain, c'est de Clermont-Ferrand que les coureurs s'élanceront pour rejoindre Lyon.

Chaque année, un nouveau thème est choisi. Les équipes se réunissent alors pour réfléchir au sujet qu'ils vont traiter et faire fleurir dans toute la ville. Celui du cyclisme s'est logiquement imposé cette année. Dès lors, nous explique David Couty, responsable du secteur centre de la Direction des Espaces Publics et Proximité de la ville de Clermont Auvergne Métropole, « des commandes sont passées pour choisir les coloris, la quantité et les variétés appropriées. »

Pour les massifs, les jardiniers de la ville privilégient les plantes annuelles comme les oeillets d'Inde, les géraniums ou les bégonias. Et puis, il y a aussi ce qu'appellent ces professionnels, les « mosaïcultures ». Ces massifs fleuris qui en associant certaines couleurs de floraisons et formes de feuillage créent des motifs ou des textes selon un dessin préétabli. Une carte de France s'est ainsi dessinée au jardin Lecoq aux couleurs des coléus et autres irésines. Ce massif a d'ailleurs nécessité une semaine de préparation du terrain pour deux agents et quinze jours pour tout planter, nous précise David Couty.
 

Toutes les plantes utilisées par les services de techniques végétales sont produites en régie dans des serres au centre de la Charme à Clermont-Ferrand. De là sont nés les coureurs du carrefour des Boulevards Quinet et Kennedy ou les vélos du carrefour des Pistes à l'entrée de la ville.

Une cinquantaine de vélos réalisée à l'aide de tuyaux d'arrosage donne l'impression que les coureurs s'élancent à travers les différents massifs dans toute la ville. Place de la Fontaine, une structure métallique du maillot du Tour de France a été soudé dans les ateliers.

Au total, une trentaine d'agents ont travaillé pour accueillir cette treizième étape du tour à Clermont-Ferrand. Malheureusement, ce jour-là, les regards seront sûrement rivés sur les coureurs de chair et d'os plutôt que ceux tout en pétales et en feuillage.