Clermont-Ferrand : une start-up relaie l'appel aux dons de cheveux pour l'île Maurice

Publié le
Écrit par C. L avec Léa Wolber
A Clermont-Ferrand comme dans le reste de la France, des coiffeurs collectent les cheveux coupés.
A Clermont-Ferrand comme dans le reste de la France, des coiffeurs collectent les cheveux coupés. © Didier Bert / FTV

A Clermont-Ferrand, deux jeunes entrepreneurs ont eu l'idée de recycler des cheveux pour lutter contre les désastres écologiques. Il y a 3 ans ils ont créé la start-up Capillum. Aujourd'hui, ils sont sollicités par les autorités mauriciennes pour venir en aide à l'île, dévastée par une marée noire

A Clermont-Ferrand, Capillum, une start-up spécialisée dans le recyclage des cheveux a relayé depuis quelques jours auprès de ses partenaires un appel aux dons de cheveux, qui peuvent absorber les hydrocarbures, afin de lutter contre la marée noire à l'île Maurice. James Taylor, cofondateur directeur général de Capillum, explique : « Pourquoi utiliser le cheveu pour lutter contre les hydrocarbures ? Parce qu’il le fait naturellement. Il se trouve que c’est une matière naturellement oléophile et hydrophobe. Elle arrive à capter les corps gras, du fait de la structure écaillée du cheveu. Les corps gras se calent entre les écailles et ça permet tout naturellement d’absorber les hydrocarbures sans absorber l’eau. C’est une véritable filtre naturel ».

Un appel aux dons

Une fois recyclés, les cheveux sont transformés en rouleaux compacts appelés hairboom. Ces rouleaux sont déployés sur la zone sinistrée pour endiguer la propagation du pétrole. Le 25 juillet dernier, quand le navire Wakashio s'échoue au large de l'Ile Maurice, Capillum lance un appel aux dons de cheveux sur Facebook. Clément Baldellou, cofondateur président de Capillum, raconte : « On connaît la puissance et la force des réseaux sociaux. Ca a été viral tout de suite. Ca a été relayé par beaucoup de médias. Finalement aujourd’hui on se retrouve avec des milliers de messages pour pouvoir trouver des solutions pour tous les coiffeurs, afin qu’ils puissent recycler leurs cheveux ».

Plusieurs dizaines de kilos de cheveux livrés par jour

La start-up dispose de 3 entrepôts de stockage de cheveux dans la région. En 24 heures, 17 nouvelles structures ont dû être ouvertes aux quatre coins de la France pour faire face à l'afflux de dons. Chaque jour, plusieurs dizaines de kilos de cheveux sont livrés. David Mendes, responsable d'exploitation Urby, souligne : « Les coiffeurs nous contactent, avec des sacs à disposition. Nos chauffeurs les récupèrent. Une fois arrivés dans les dépôts nous les pesons et ensuite nous les entreposons pour pouvoir les expédier ensuite ». Des cheveux fournis sont également par des particuliers, qui les envoient par colis de France, de Belgique, d'Allemagne ou même des Etats-Unis. Ce stock transite ensuite par un centre de recyclage dans le nord de la France, avant d'être acheminé par une ONG environnementale, vers l'Ile Maurice.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.