"Johnny Hallyday était un fauve" se souvient son avocat clermontois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aurélie Albert
Gilles Jean Portejoie a été l'avocat de Johnny Hallyday en 2003 après l'accusation de viol d'une ancienne hôtesse. Il obtiendra un non-lieu.
Gilles Jean Portejoie a été l'avocat de Johnny Hallyday en 2003 après l'accusation de viol d'une ancienne hôtesse. Il obtiendra un non-lieu. © JACQUES MUNCH / AFP

A 74 ans, Johnny Hallyday, la star du rock français est décédé dans la nuit de mercredi 6 décembre des suites d’un cancer du poumon. Les réactions sont nombreuses, notamment en Auvergne où des personnalités l’ont rencontré. C'est le cas de Gilles-Jean Portejoie, son avocat clermontois.

Quelques heures après son décès, les fans sont nombreux à réagir. Le monde du rock français est en deuil, mais pas seulement. En Auvergne, les personnalités qui l’ont rencontré se souviennent. C’est le cas de l’avocat auvergnat Gilles-Jean Portejoie. Il devient son avocat suite aux accusations de viol d’une ancienne hôtesse à Cannes.
« Allo c’est Johnny », c’est la première chose que l’avocat clermontois retient de son premier contact avec le célèbre rockeur, Johnny Hallyday. « Il m’appelle, un jour comme ça, c’était le 21 juillet 2003. Je suis dans mon restaurant et il était environ 13h. Je ne sais pas comment il a eu mon numéro de téléphone portable. Et là il commence à m’expliquer l’affaire dont il est accusé. Je veux que vous soyez mon avocat me dit Johnny Hallyday », se souvient Gilles-Jean Portejoie.
Dès le lendemain l’avocat rencontre le chanteur à Saint-Etienne. Il terminait alors une tournée.
Cinq années de turbulences judiciaires commencent. « C’était un fauve instinctif, explique Gilles Jean Portejoie. Je me souviens de ces moments difficiles mais je souviens qu’il avait un sens de l’adaptation. Après 5 ans nous obtenions satisfaction dans cette affaire qui l’a beaucoup meurtri. Laëticia et lui ont été beaucoup touchés. »
La star du rock français bénéficiera donc d’un non-lieu.

"Etre l'avocat de Johnny, ce n'est pas rien" 


« Ce qui m’a surpris quand l’affaire s’est terminée je m’attendais à ce qu’il ait envie de m’oublier. Je pouvais lui rappeler des moments difficiles. Mais pas du tout. On a continué à garder contact. Et quand il revenait à Clermont-Ferrand régulièrement on se revoyait et à chaque fois il venait au restaurant », continue Gilles-Jean Portejoie.

« Aujourd’hui je ressens de la grande tristesse. C’est une page qui se tourne pour moi aussi, c’est 5 ans de ma vie, évoque l’avocat. Etre l’avocat de Johnny Hallyday, ce n’est pas rien. Objectivement je suis meurtri. Il m’a ouvert tellement de portes, il m’a fait rencontrer tout un monde que je ne connaissais pas. Un monde du show-biz que je ne connaissais pas ».


 

durée de la vidéo: 01 min 51
"Johnny Hallyday était un fauve" se souvient son avocat clermontois

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.