“Manger sans culpabiliser” : connaissez-vous le "porn food diet" ?

Dévorer un burger et des frites sans culpabiliser ? C’est possible. C’est ce que promet le “porn food diet” : la restauration rapide diététique. Une nouvelle tendance issue des réseaux sociaux, alliant plaisir et plats allégés, qui émerge à Clermont-Ferrand.

“Pour le même nombre de calories qu’une salade, vous pouvez manger un burger et des frites”. C’est la promesse que fait Big Will, influenceur clermontois, aux clients de son restaurant.  Cet ancien ingénieur agronome spécialisé en nutrition qui s’est fait connaître grâce à ses conseils nutritionnels a décidé de réinventer le fast-food. Avec un ami à lui, il a créé son propre fast-food diététique en plein cœur de Clermont-Ferrand. Mathieu Rodrigues, co-gérant de ce temple du “porn food diet" explique les raisons de sa création : “ On a tous envie de se faire plaisir en mangeant des burgers et des frites sans culpabiliser derrière. Aujourd’hui, quand on voit tous les fast-foods qui existent et cette ‘malbouffe’, c’est compliqué de trouver quelque chose à la fois bon et faible en calories. Avec notre restaurant, on peut permettre aux gens de se nourrir de manière saine et sans culpabiliser”

L’entrepreneur poursuit et compare leur menu avec celui des grandes chaînes de fast-foods :

“ Avec le menu burger et frites qu’on propose, on est à 550 kilocalories. On en très loin du menu burger proposé dans les fast-foods classiques qui avoisine les 900-1000 kcal”

Mathieu Rodrigues

Gérant du fast-food diététique, So Diet

Mais comment rendre un burger plus sain ? Willy, la main dans la pâte, nous explique : “Tout commence par le pain, explique Will. Il provient d’une recette Instagram qu’on a travaillé avec un boulanger pour avoir le moelleux du pain tout en gardant l’aspect diététique. Ce qui veut dire pas de sucre, de beurre, d’huile…mais tout aussi gourmand”. Toutes les composantes du burger ont été pensées pour pouvoir être faibles en matières grasses :  “Les fromages et les sauces sont allégés, les viandes sont maigres avec du 5% au lieu du 20%. Ce qui veut dire beaucoup moins de gras et plus de protéines”.

Pour une des clientes venue se faire plaisir à moindre calories, cette nouvelle manière de manger séduit : “Je suis très sportive, c’est important pour moi de manger diététique. Je fais attention à ce que je mange et là c’est le moyen de se faire plaisir en mangeant moins gras".Pour d’autres, ce sont surtout les réseaux sociaux qui les ont attirés vers la tendance du fast-food diététique : “J’avais vu ça sur TikTok et je me suis dit: ‘ pourquoi pas tester ?’", confie une cliente. 

“La règle générale c'est : pas d'excès”

Le fast-food diététique semble séduire et de plus en plus d'enseignes de restauration rapide s'emparent du concept. Mais qu'en disent les spécialistes ?

Thomas Sabatier, diététicien nous délivre son avis sur cette nouvelle tendance : "Il ne faut pas d’excès. Aujourd'hui les recommandations c’est à peu près 80% de l’alimentation sous forme d’aliments bruts, ce qui correspond à une escalope de poulet par exemple. Et les 20% restants peuvent être des aliments transformés, c’est-à-dire des produits industriels comme un cordon bleu par exemple. Il faut donc essayer de limiter cette consommation d’aliments ultra-transformés à 20%. Cela permet de garder une qualité nutritionnelle convenable. Les fast-foods sont riches en aliments ultra-transformés. C'est pour cela que je conseillerai à aucun de mes patients de consommer des fast-foods, qu’ils soient diététiques ou pas, tous les jours. L’essentiel est de rester dans une bonne mesure et de rester dans ces 20% d’aliments transformés pour avoir un bon équilibre". 

La question de la nutrition demeure un sujet important pour de nombreuses personnes. Puisqu'en France près d’un habitant sur deux est en surpoids

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité