Pourquoi un avion va survoler Clermont-Ferrand à basse altitude dans la nuit du 4 au 5 décembre

L'avion devrait survoler Clermont-Ferrand après la tombée de la nuit, jeudi 5 décembre vers une heure du matin.
L'avion devrait survoler Clermont-Ferrand après la tombée de la nuit, jeudi 5 décembre vers une heure du matin.

Un avion devrait survoler à basse altitude la commune de Clermont-Ferrand, dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 décembre. Il devrait réaliser plusieurs prises de vue dans le cadre de la lutte contre la pollution lumineuse.

Par Antoine Belhassen

Un avion bimoteur à hélice - un Piper PA-34 - devrait survoler la commune de Clermont-Ferrand de très près, dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 décembre, aux alentours d'une heure du matin et si les conditions météorologiques le permettent. Clermont Auvergne Métropole a indiqué, mardi 3 décembre, que ce survol nocturne permettra d'établir une cartographie d'analyse de l'éclairage nocturne du territoire.

L'appareil de la société 4 vents, missionnée pour cette opération, devrait passer à plusieurs reprises au-dessus des toits de Clermont-Ferrand pour réaliser de nombreux clichés. Cette opération "innovante" a pour but de lutter contre la pollution lumineuse. La cartographie permettra de mettre en lumière la consommation et les déperditions du réseau d'éclairage. La carte permettra également de suivre l'évolution des éclairages au fil des mois.

Des éclairages plus respectueux de l'environnement

Engagée aux côtés de l'association Noé, la Métropole clermontoise espère améliorer son réseau d'éclairage public dans les prochaines années.

En novembre dernier, Clermont Auvergne Métropole était la première métropole de France à adopter une Charte de l'éclairage durable pour des points lumineux plus respectueux de l'environnement.
 
Depuis 2012, le système d'éclairage clermontois figure parmi les plus innovants d'Europe. Clermont-Ferrand était ainsi la première ville à avoir généralisé la télégestion avancée de son réseau. Soit un total de 16 000 points lumineux.

La Charte de l'éclairage durable adoptée en 2016 prévoit de nombreuses actions en faveur de l'environnement nocturne : l'abaissement de puissance de 50 à 70 % des points lumineux en cœur de nuit, des candélabres avec détecteurs de présence en expérimentation dans le quartier des Vergnes et un déploiement de l'extinction nocturne dans les communes de la métropole (11 communes sur 21 s'y sont engagées).

Sur le même sujet

Les + Lus