• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : Découvrez les œuvres monumentales installées cet été dans le Massif du Sancy

L'or bleu, une des 11 oeuvres monumentales installées pendant l'été 2019 dans le Massif du Sancy / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne
L'or bleu, une des 11 oeuvres monumentales installées pendant l'été 2019 dans le Massif du Sancy / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne

Pour la 13ème année consécutive le Massif du Sancy dans le Puy-de-Dôme accueille11 œuvres monumentales dans autant de lieux naturels. Une exposition hors les murs et en plein air qui invite à la balade et à la réflexion.

Par Cyrille Genet

Effet papillon, l’or bleu, les fleurs des bois, dissémination éruptive, le trou vert… Cette année du 15 juin au 22 septembre, les 11 œuvres monumentales installées dans Massif du Sancy à l’ouest du Puy-de-Dôme rendent hommage à la nature qui les accueille pendant tout l’été. L’édition 2019 d'Horizon Sancy veut aussi, grâce à une sélection volontairement ouverte et éclectique rassembler des univers artistiques très variés pour sensibiliser à la nécessité de préserver l’environnement.

L’or bleu, station-service au cœur de la réserve naturelle

Le collectif de 4 architectes clermontois Time Maker’s nous projette en 2027 date à laquelle les stations-services seront devenues le symbole d’une mesure d’urgence après la crise pétrolière de 2022 qui asséché les réserves en pétrole. L’eau devant être rationnée, il faut aller dans les stations de montagne, là où persistent quelques réserves naturelles non pollués et pomper sa ration.
En pratique : l’Or Bleu est à Cotteuge à proximité de Besse, à 30 minutes de marche (1200 mètres aller-retour).
 
Une station-station service qui ne distribuerait que de l'eau / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne
Une station-station service qui ne distribuerait que de l'eau / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne


Effet papillon, les témoins de la santé des écosystèmes

La théorie de l’effet papillon enseigne que le battement d’aile d’un paillon au Brésil peut provoquer une tempête au Texas. Alice et David Bertizzolo soulignent ainsi l’importance de la protection du vivant et de la conscience écologique en attirant l’attention sur la disparition de certaines espèces de papillons dans le Massif du Sancy.
L’œuvre est accessible depuis le bourg de Montgreleix par une boucle de 3200 mètres (45 minutes de marche).


Akènes, ouverture céleste pour élever le regard

Oriane Bajard, une plasticienne scénographe investi la forêt de Courbanges pour inviter le randonneur (4000 mètres, 1 heure 45 au départ de Saint-Victor-la-Rivière) à immerger sa tête dans une corolle, les akènes de pissenlits pour regarder la cime des arbres et se questionner sur notre place dans la nature.
 
Centre du monde ou point de vue sur l'univers ? / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne
Centre du monde ou point de vue sur l'univers ? / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne


Trou vert, ou la puissance des éléments

Les paysagistes et architectes du collectif Ma.Gy (Lyon) se sont installés à la rencontre de la Dore et de la Dogne, lieu atypique entre monde sauvage et espace aménagé par l’homme où le vortex puise son énergie et dans un tourbillon emmène avec lui ses bombes de graines, ses semences et sa biodiversité pour les offrir aux villes. L’itinéraire débute au téléphérique du Mont-Dore (1000 mètres aller-retour, parcours facile).
 
Quand la nature partage sa biodiversité avec les villes / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne
Quand la nature partage sa biodiversité avec les villes / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne
 

Léviathan, le danger imminent

La mâchoire d’un monstre géant, une créature mi- crocodile mi- poisson expose à un danger imminent : perdre son âme. Les plasticiens Camille Bellot et François Pottier renvoient à l’idée d’un cataclysme proche et imminent. Se garer à l’entrée du haut du Parc Fenestre à La Bourboule avant une marche d’une heure.
 
Poursuivre son chemin et perdre son âme... / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne
Poursuivre son chemin et perdre son âme... / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne


L’orée, pour vivre ensemble dans le respect des territoires

Pur la bretonne Maël Nozahic, ces loups fantastiques qui provoquent la fascination et la répulsion questionnent sur la place de l’homme et de l’animal. Et si finalement ils pouvaient vivre ensemble si chacun respecte le territoire de l’autre ?
Pour s’y rendre : rejoindre le hameau du Mont depuis Chastreix pour une boucle d’une heure 30 et 2600 mètres à pied.
 
Le loup symbole d'une cohabitation (im)possible de l'homme avec la nature? / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne
Le loup symbole d'une cohabitation (im)possible de l'homme avec la nature? / © Valérie Mathieu - France 3 Auvergne


Une carte indiquant la localisation des 11 œuvres est disponible sur le site de d’Horizon  Arts-Nature en Sancy.
 

Sur le même sujet

Prévention en montagne

Les + Lus