Puy-de-Dôme : la hausse du carburant inquiète les automobilistes

La grogne monte en France avec la hausse des prix du carburant. Et le Puy-de-Dôme ne déroge pas à la règle. Dans près de 54 % des stations-service du département, le gazole est désormais plus cher que l'essence.
 

Dans plus de la moitié des stations-service du département, le gazole est désormais plus cher que l'essence, notamment le sans-plomb 95.
Dans plus de la moitié des stations-service du département, le gazole est désormais plus cher que l'essence, notamment le sans-plomb 95. © Christian Lamorelle
Un ras-le-bol règne chez les automobilistes depuis plusieurs semaines. La hausse du prix du diesel, c’est ce qui explique cette grogne généralisée. Depuis un an, le prix du diesel a augmenté de 24 centimes, sachant que le diesel alimente près des deux tiers du parc automobile français. En France, des mouvements de contestation s’organisent, et le Puy-de-Dôme est aussi concerné. Dans près de 54 % des stations-service du département, le gazole est désormais plus cher que l’essence, notamment le sans-plomb 95. 
« Pour moi, c’est une fausse taxe environnementale, c’est un nouvel impôt qu’ils nous prélèvent, il y a d’autres méthodes », évoque un automobiliste. 

Aussi, depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, un mouvement de protestation s’organise pour le 17 novembre. Les automobilistes sont invités à mettre un gilet jaune sur leur tableau de bord. Une première étape qui peut engendrer un mouvement beaucoup plus important.
L’objectif du gouvernement serait d’aligner les prix du diesel et de l’essence, et de réduire la consommation d’énergies fossiles des automobilistes. 
D’ici 2022, les taxe sur le diesel et l’essence devraient respectivement être augmentées de 7 à 4 centimes par litre et par an. 
 
durée de la vidéo: 01 min 50
Puy-de-Dôme : la hausse du carburant inquiète les automobilistes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prix du carburant consommation économie manifestation social