Réouverture des commerces à Clermont-Ferrand : ce qu'il faut retenir

Les commerçants français, et bien sûr ceux de Clermont-Ferrand, peuvent rouvrir leur magasin dès ce samedi 28 novembre, après un mois de confinement. Un soulagement qui s'accompagne d'un certain nombre de règles sanitaires à respecter. 
Les commerçants français, et bien sûr de Clermont-Ferrand, peuvent rouvrir leur magasin dès ce samedi 28 novembre, après un mois de confinement. Un soulagement qui s'accompagne d'un certain nombre de règles sanitaires à respecter.
Les commerçants français, et bien sûr de Clermont-Ferrand, peuvent rouvrir leur magasin dès ce samedi 28 novembre, après un mois de confinement. Un soulagement qui s'accompagne d'un certain nombre de règles sanitaires à respecter. © A. ALBERT / FTV
ENFIN ! Les commerçants de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme peuvent rouvrir leur magasin dès ce samedi 28 novembre. Un moment qu'ils attendaient avec impatience après un mois de confinement et à quelques semaines de Noël. 

Il n'y a plus de temps à perdre. Efficacité et règles sanitaires sont les mots d'ordre de cette reprise.
 

"Dans les 15 prochains jours on est complets"

Comme au lendemain du premier confinement, les coiffeurs sont pris d'assaut. Devant les salons, les clients attendent leur tour. Dans un salon de coiffure, rue Georges Clémenceau, l'équipe s'active. "C'est plein jusqu'à Noël. La liste d'attente commence à s'allonger. Dans les 15 jours, on est complet", explique Carla Viala, l'une des responsables du salon de coiffure Françoise Azam. "On a une équipe de neuf coiffeuses, on a de la chance puisque nous avons deux étages. Six filles travaillent en haut et trois en bas. On peut donc respecter correctement les règles sanitaires"
 
Avec son associée Nelly, elles se sont préparées à la réouverture et avaient anticipé les prises de rendez-vous. "Jusqu'à la fin du mois de décembre, on n'est pas inquiète. Les gens vont vouloir se faire coiffer même si cette année les fêtes seront limitées. Après, c'est le mois de janvier qui sera compliqué. On verra bien ", explique Carla Viala. 
 

Tout est une question de règles sanitaires

Effectivement, pour une réouverture en bonne et due forme, les commerces doivent respecter un certain nombre de règles sanitaires comme une jauge de 8 m2 par personne sur la superficie totale du commerce. Le personnel, le mobilier et les rayonnages ne sont pas pris en compte. Les familles, et les couples comptent pour une seule personne. 

Dans le magasin Picture de la rue des gras à Clermont-Ferrand, de nouvelles dispositions ont été prises pour rassurer les clients. "On a un sens de circulation, l'entrée est différente de la sortie, on a une aération constante avec les portes qui restent ouvertes tout le temps, on a bien du gel hydroalcoolique à l'entrée et à la sortie du magasin. On contrôle la jauge avec des petits tickets que l'on désinfecte au fur et à mesure", détaille Estelle Roux, la gérante.
 

Ouverture jusqu'à 21h et les dimanches  

Pour aider les commerçants à reprendre une activité et pour ceux qui le souhaitent, le préfet a autorisé les commerces à ouvrir les quatre prochains dimanches, soit les 29 novembre, 6, 13 et 20 décembre. Les dérogations pour ces ouvertures doivent être facilitées selon la préfecture du Puy-de-Dôme.
Et encore une fois pour éviter l'afflux, les établissements peuvent rester ouverts jusqu’à 21 heures.
La mairie propose aussi aux commerçants d’installer des étales sur les trottoirs devant leurs boutiques, du 28 novembre au 20 janvier 2021. 
  

Retrouver les clients et la magie de Noël

Dans le centre-ville de Clermont-Ferrand, samedi matin, il y avait du monde dans les rues. Malgré le masque, l'enthousiasme et les sourires étaient perceptibles. C'est le cas de la responsable d'un magasin de thés de Clermont-Ferrand. Même si elle avait mis en place le "click and collect", elle est heureuse de retrouver ses clients."On a installé les décorations dans les vitrines. On sent que la magie arrive et on avait hâte ; Noël est dans un mois", évoque Fanny Larnaud. 

Justement, ils sont nombreux dans les rues avec leurs sacs et leurs paquets cadeau. La course a commencé. "Je suis contente de retrouver les petits commerces, c'est pour ça, je voulais venir me balader ce matin dans les magasins de Clermont-Ferrand. C'est important pour l'économie", explique une cliente. 

Mais attention pour ceux qui voudraient venir en voiture, le stationnement dans les rues de la capitale auvergnate redevient payant à partir du 1er décembre. 
 
Réouverture des commerces à Vichy dans l'Allier
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie coronavirus/covid-19 santé société