Vacances dans le Puy-de-Dôme : pourquoi il faut visiter le musée de Gergovie

Près de Clermont-Ferrand, le musée de Gergovie a rouvert ses portes au public le 27 juin. Malgré les restrictions liées au coronavirus COVID 19, l’équipe du musée compte bien faire vivre au public une expérience immersive et interactive dans l’histoire de la bataille de Gergovie.
Près de Clermont-Ferrand, le musée de Gergovie retrace l'histoire de la célèbre bataille éponyme opposant les Gaulois aux Romains.
Près de Clermont-Ferrand, le musée de Gergovie retrace l'histoire de la célèbre bataille éponyme opposant les Gaulois aux Romains. © Henri Derus
Dans le Puy-de-Dôme, sur les lieux de la bataille éponyme, le musée de Gergovie ouvre à nouveau ses portes aux visiteurs depuis le 27 juin et le public est au rendez-vous, selon Frédéric Nancel, directeur du musée : « On a été très surpris par l’affluence en cette première semaine d’ouverture. On avait un peu peur que les gens ne viennent pas mais finalement, la fréquentation a été au-dessus de nos prévisions. » Le site de Gergovie est particulièrement touristique, entre 200 000 et 250 000 visiteurs s’y rendent chaque année. Ouvert en octobre 2019 puis brutalement fermé, avant d’être à nouveau accessible en février 2020, le musée compte sur la popularité du site pour enregistrer environ 40 000 visiteurs chaque année : « Ça, c’est hors COVID », précise Frédéric Nancel. « Cette année, si on a 20 000 personnes, on sera déjà très contents. »

Plus de 300 objets archéologiques

Pour attirer ces visiteurs, l’équipe du musée ne lésine pas sur les moyens : bâtiment construit à base de matériaux en accord avec le site, grande baie vitrée pour profiter du panorama pendant la visite, mais surtout, plus de 300 objets archéologiques datant de l’époque des Gaulois : « Il s’agit d’objets qui viennent pour la plupart du plateau ou des zones environnantes, issus de collections publiques et privées », affirme Frédéric Nancel. L’expérience se veut immersive avec des thématiques variées tournant autour de la célèbre bataille de Gergovie opposant les Romains menés par Jules César aux Gaulois conduits par Vercingétorix. « Dans le musée, on a des éléments explicatifs sur la bataille, bien sûr, mais aussi des explications historiques sur les modes de vies des Romains et des Gaulois et des éléments sur l’environnement géologique des volcans. Cette configuration environnementale est une clef très importante pour comprendre les Arvernes, qui étaient un peu l’élite géopolitique des peuples Gaulois », ajoute Frédéric Nancel.
Vacances dans le Puy-de-Dôme : pourquoi il faut visiter le musée de Gergovie vidéo

Une maquette 3D reconstituant la bataille de Gergovie

Des animations ludiques sont également mises en place afin de captiver les visiteurs de tous âges et de donner du relief à cette bataille vieille de plusieurs milliers d’années. Au total, 27 tablettes numériques sont disposées un peu partout dans le musée et permettent d’approfondir les sujets abordés lors de la visite. Il y a également des pastilles vidéo diffusées sur écran, où professeurs et archéologues donnent leur expertise sur la vie des Gaulois et des Romains. Mais le clou du spectacle, la star du musée, c’est une maquette géante en 3D diffusant un film de la bataille de Gergovie : « On a de très bons retours sur la maquette géante, ça plait à tout le monde », se réjouit Frédéric Nancel. Pour les passionnés d’archéologie, le musée propose également une importante collection de pièces de monnaie d’époque. « La monnaie, c’est une porte d’entrée dans le monde des Arvernes. Ça permet de comprendre, par exemple, que c’était un peuple très doué dans l’artisanat, loin des sauvages que l’on imagine », explique le directeur. Une côte de mailles trouvée non loin du plateau, à Corent, constitue elle aussi l’un des éléments phare du musée.
Au musée de Gergovie, la maquette 3D séduit les grands et les petits.
Au musée de Gergovie, la maquette 3D séduit les grands et les petits. © Henri Derus

Des visites dans le respect des "mesures rempart"

Les visites durent 1h30 en moyenne. Pour l’heure, les visites guidées ne sont pas autorisées, mais l’équipe du musée espère pouvoir en proposer rapidement. La période COVID a chamboulé le fonctionnement du musée : « On a préparé les « mesures rempart » comme on les appelle ici », plaisante Frédéric Nancel. « Il y a un circuit obligatoire qui a dû être repensé pour être en cohérence avec la scénographie, parce qu’avant, les visites étaient libres. Maintenant, la réservation est obligatoire, il y a des créneaux horaires pour le départ des visites toutes les 15 minutes et du gel partout, comme il y a beaucoup de choses à toucher. On a fait le pari d’ouvrir tous les jours pour rattraper le temps perdu, même si ça a un coût. » Le musée est ouvert de 13 heures à 19 heures, 7j/7.
Tarif :Téléphone : 04 73 60 16 93
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musée archéologie patrimoine