• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Du rififi au Conseil départemental du Puy-de-Dôme : un nouveau groupe “Socialistes et Républicains” est créé

Gilles Pétel et Elisabeth Crozet sont les coprésidents du groupe "Socialistes et Républicains". / © Groupe "Socialistes et Républicains"
Gilles Pétel et Elisabeth Crozet sont les coprésidents du groupe "Socialistes et Républicains". / © Groupe "Socialistes et Républicains"

Mardi 26 mars, treize élus de la majorité ont annoncé la création d'un nouveau groupe au sein du Conseil départemental du Puy-de-Dôme. Regroupés sous la bannière "Socialistes et Républicains", ces élus prennent leurs distances avec le président Jean-Yves Gouttebel, macronien de la première heure.
 

Par Catherine Lopes

Gilles Pétel et Elisabeth Crozet ont annoncé mardi 26 mars lors de la session du Conseil départemental du Puy-de-Dôme la création d'un nouveau groupe politique. Sous la bannière "Socialistes et Républicains", treize élus entendent réaffirmer la parole de gauche. La coprésidente du groupe, Elisabeth Crozet, explique la création de ce groupe : "Il s'agit d'une clarification politique, par rapport au positionnement de certains du groupe majoritaire envers La République en Marche. Ce n'est pas une scission mais une clarification. Nous voulons réaffirmer notre liberté de parole par rapport à la politique du gouvernement et ses impacts négatifs sur notre territoire".

Jean-Yves Gouttebel impassible

Par ces déclarations, le groupe prend clairement ses distances avec le groupe majoritaire du président Jean-Yves Gouttebel, qui a soutenu Emmanuel Macron dès la première heure. Pour le moment, ce dernier ne souhaite pas s'exprimer. Il doit d'abord s'entretenir avec son groupe politique. Néanmoins, il a qualifié à nos confrères de La Montagne cette annonce de "vague dans un verre d'eau".
Depuis le Sénat, le conseiller départemental Les Républicains Jean-Marc Boyer, évoque la création de de groupe politique comme un "séisme politique" au sein du Conseil départemental. "Si je fais les comptes, il y a 13 élus socialistes, 20 avec la majorité du président, 9 élus France Insoumise/ Front de Gauche. Il n'y a plus de majorité. C'est une grave crise politique car le groupe majoritaire a explosé" confie-t-il. Dans un tweet, il s'interroge "Comment le macronien Jean-Yves Gouttebel peut diriger le Conseil départemental avec des vice-présidents dissidents socialistes opposés à sa ligne politique. C'est le début de la fin !".

Les prochaines sessions au Conseil départemental s'annoncent houleuses, d'autant que l'on apprend mardi 26 mars, la démission du vice-président Gérald Courtadon.
 

La liste des membres des "Socialistes et Républicains"

Damien Baldy ; Gérard Betenfeld ; Dominique Briat ; Nathalie Cardona ; Elisabeth Crozet ; Nadine Deat ; Antoine Desforges ; Sylvie Maisonnet ; Gilles Petel ; Monique Pouille ; Alexandre Pourchon ; Patrick Raynaud ; Florent Moneyron. 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : malgré le retour de la pluie, les cultures peinent à se remettre de la sécheresse

Les + Lus