"Les hélicos ont débarqué" : des habitants racontent les coulisses de La carte aux trésors en Auvergne

Les hélicoptères de l'émission télévisée La Carte aux trésors survolent les Combrailles, dans le Puy-de-Dôme, jusqu'à la fin de la semaine pour enregistrer un épisode consacré à ce discret territoire de l'Auvergne. Des témoins qui ont assisté ou participé au tournage nous racontent les coulisses.

"Ils m'ont fait sauter du lit ce matin, dehors en pyjama ! Si les retraités ne peuvent plus dormir", plaisante Claude sur Facebook. Cet habitant de la commune d'Herment, à l'ouest du Puy-de-Dôme, a été réveillé par le bruit des hélicoptères survolant sa maison. Depuis mercredi 15 mai, l'équipe de la célèbre l'émission La Carte aux trésors présentée par Cyril Féraud tourne un épisode dans les Combrailles. "Il y a quatre hélicoptères, 37 personnes. Ils sont arrivés directement de Cognac en Charente. Toutes les régions n'ont pas la chance de les avoir", s'enthousiasme Yann Garnache, le directeur de l'Office de tourisme des Combrailles. 

Après le Bourbonnais en 2020, les Combrailles

Le secret a été soigneusement gardé durant des mois. "On prépare ça depuis janvier. La production voulait revenir en Auvergne, elle avait déjà fait les environs de Vichy en 2020", poursuit le directeur. L'Office de tourisme des Combrailles a officialisé la nouvelle, jeudi matin, sur leurs réseaux sociaux. Des habitants s'inquiétaient de voir tourner autant d'hélicoptères dans une région réputée pour sa quiétude. "Certaines personnes ont pensé qu'il s'agissait d'un dispositif du Plan Epervier pour retrouver le détenu qui s'est évadé après l'attaque dans l'Eure en milieu de semaine", confie Yann Garnache. 

Dans ce jeu de piste, deux candidats s'affrontent : un bleu et un rouge. Chacun doit résoudre trois énigmes et trouver les capsules pour atteindre la Rose des vents. Le premier à mettre la main dessus se qualifie pour l'ultime étape du Trésor. Les habitants du territoire sont associés, puisqu'ils peuvent aiguiller les joueurs dans leur quête. En deux jours de tournage en Auvergne, de nombreux Puydômois sont déjà passés devant les caméras. 

"D'un coup, les trois hélicos ont débarqué dans le champ en face de notre commerce. On se demandait ce qu'il se passait", raconte Amandine Guillot, qui tient un magasin d'électroménager à Herment avec son mari Cédric. Le candidat, originaire du sud de la France, leur a apporté un fragment de pierre de Volvic. "On a dû l'accompagner jusqu'à l'église du village. Il a interrogé une habitante puis nous l'avons conduit jusqu'au Rocher des trois tourtes", poursuit Amandine. Au beau milieu d'une forêt entre Herment et la commune de Verneugheol, ces trois blocs empilés sont l'une des curiosités des Combrailles.

"Effet de surprise"

"Cela a duré une demi-heure. Ils ont posé des questions sur la commune à Cédric pendant qu'il conduisait. Nous avons pris beaucoup de plaisir à participer. C'est une très belle expérience... D’autant plus que j'adore l'émission", s'émerveille Amandine. La municipalité d'Herment avait connaissance des dates de tournage mais n'a pas lâché le morceau. "On n'a rien dit. Il fallait garder l'effet de surprise !", réagit Boris Souchal, le maire de cette petite commune de 250 habitants. 

Les Combrailles sont un territoire discret qui, pour une fois, va être mis en lumière. La Carte aux trésors fait de belles audiences. Comme le Tour de France, c'est le genre de programme que l'on aime regarder aussi pour les paysages.

Boris Souchal

Maire d'Herment

Un peu plus tard dans la matinée de ce jeudi 16 mai, vers 11 heures, l'équipe de tournage a investi la commune de Saint-Gervais-d'Auvergne. Plus précisément aux Maisons du Castel, emblématique établissement d'hôtellerie-restauration fondé en 1904. "On savait qu'ils étaient en tournage dans le coin mais on ne se doutait pas qu'ils allaient venir chez nous", raconte Laura, l'employée de cuisine qui les a accueillis. Même si elle ne suit pas vraiment l'émission, l'Auvergnate de 28 ans connaît bien le concept. "C'est tombé sur moi parce que le chef était en plein boom en cuisine. Le serveur était aussi occupé. J'ai dû répondre à une énigme qui permettait au candidat d'obtenir un indice. C'était très rapide", décrit-elle, amusée.

La réalisation de cette émission 100% Combrailles réjouit autant les habitants que les collectivités et professionnels du tourisme. "Ce qui est bien dans ce projet, c'est que tout le territoire est derrière et joue le jeu. Cela va offrir un coup de projecteur aux richesses de notre région", s'enthousiasme Yann Garnache, qui a accueilli les équipes les bras chargés de fromages d'Auvergne et autres produits régionaux. Les épisodes diffusés durant l'été 2023 ont tous dépassé les 2 millions de spectateurs. Depuis son retour en 2018, il s'agit de la meilleure saison pour l'émission en termes d'audience. 

Toute la chaîne des Puys, le puy de Dôme et beaucoup de villages ont été filmés. Les images en hélicoptères sont exceptionnelles. Il y aura même une petite surprise... C'est frustrant parce qu'il se passe plein de choses mais on ne peut pas en dire plus !

Yann Garnache

Directeur de l'office de tourisme des Combrailles

Sur Facebook, les commentaires des habitants sèment quelques indices : survol de Messeix, Bogros, Manzat... "Vu à l'entrée de Chateauneuf-les-Bains, posé dans un pré vers 9h30 ce matin", informe Laetitia, une internaute. "Pas mal d'aller-retours au-dessus de la collégiale. On va avoir de belles prises de vues", ajoute à son tour Micheline. Pour découvrir le résultat, il faudra être patient. La diffusion télévisée est prévue pour l'été 2025 sur France 3

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité