Pollution de la Couze Pavin, les pêcheurs de Besse (Puy-de-Dôme) déposent plainte

De nombreux poissons morts dans la Couze Pavin suite à deux pollutions consécutives de la rivière. / © J.P Cornu/France 3
De nombreux poissons morts dans la Couze Pavin suite à deux pollutions consécutives de la rivière. / © J.P Cornu/France 3

Deux pollutions de la rivière Couze Pavin, coup sur coup, ont provoqué la mort de nombreux poissons, ces derniers jours, a confirmé le Président de l’Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) de Besse (Puy-de-Dôme).
 

Par Alexandre Rozga

Ce n'est pas la première fois que la Couze Pavin est polluée. Mais cette fois-ci, deux pollutions de la rivière, coup sur coup, ont provoqué la mort de nombreux poissons, ces derniers jours, a constaté le Président de l’Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) de Besse (Puy-de-Dôme).

De nombreux poissons morts 

Samedi 1er avril, sur environ 2 kilomètres en amont de la Couze Pavin, «  on a tout de suite constaté des dégâts importants sur les poissons et sur les alvins. On a vu que ça moussait, l’eau avait une odeur de chlore » raconte Jean-Pierre Cornu le Président de l’Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) de Besse (Puy-de-Dôme).
Les gendarmes de la brigade territoriale autonome de Besse qui mènent l’enquête, sont intervenus et l’agence de la biodiversité (ex police de l’eau- Onema) a procédé à des prélèvements. Lundi matin, la rivière est victime d’une deuxième pollution. « J’ai été prévenu par un de mes gardes, là, c’était carrément une eau blanche qui sortait de la buse qui venait de la fromagerie. On a déposé plainte pour les deux pollutions » souligne Jean-Pierre Cornu.

L'origine des pollutions est identifiée

Les gendarmes auraient relevé que la source de pollution provenait du même endroit : l’évacuation d’eau de la Compagnie des fromages et Richemonts. « On était avec les responsables de la fromagerie qui ont dit oui, effectivement là, il y a eu un problème. Ils m’ont contacté ce mardi matin pour me dire qu’ils avaient tout mis en œuvre pour trouver l’origine de cette pollution » affirme Jean-Pierre Cornu.
Une enquête a été diligentée sur le site de l’entreprise par la direction départementale de protection des populations.
 

Sur le même sujet

Rassemblement enseignants à Vaulx-en-Velin

Les + Lus