La colère du député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne contre Richard Ferrand

Publié le Mis à jour le
Écrit par Kamel Tir

Mercredi 28 juin, le député communiste du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, a manifesté sa colère de voir tous les postes de vice-présidents de l’Assemblée Nationale attribués à La république en Marche. Le président du groupe communiste s’en est pris à son homologue de LREM Richard Ferrand.

Elu depuis 2002, le député communiste du Puy-de-Dôme était pour le moins en colère, mercredi soir à l’Assemblée Nationale.  Traditionnellement, deux postes de vice-présidents sont proposés à l’opposition. Or la majorité LREM souhaitait obtenir les 6 postes ce qui a mis hors de lui le président du groupe communiste qui n’a pas manqué de le dire à son homologue de La République en Marche, Richard Ferrand.

« Qu’est-ce-que c’est que cette façon de fonctionner ? Est-ce que c’est ça la nouveauté ?" a demandé André Chassaigne à Richard Ferrand. " Le nouveau monde ? La nouvelle politique que vous voulez introduire dans l’hémicycle ? Est-ce que vous allez faire la démonstration ce soir que sur 6 vice-présidents il y en aura 5 qui seront les vice-présidents du rouleau compresseur ? Au nom de quelle démocratie ? Quelle image vous donnez de notre assemblée ? Quelle image vous donnez à la France ? Est-ce que c’est ça l’exemple que vous voulez montrer ? ».

Et le député du Puy-de-Dôme de poursuivre : « Vous faites la démonstration que sous des mots qui apparaissent novateurs vous êtes sur des calculs, sur des comportements qui ne méritent qu’un seul adjectif : petit ».