Beaujolais : Du vin au secours du Château de Jarnioux

Le Canon Français, une jeune entreprise d'amis, lance une cuvée-cause de vin pour financer en partie la restauration de la toiture du Château de Jarnioux dans le Rhône. Pour chaque bouteille de la cuvée achetée à un vigneron du coin, 1€20 sont reversés pour les travaux de restauration.

Le château de Jarnioux, datant de la fin du XIIIe ou le début du XIVe siècle, a besoin de travaux de restauration
Le château de Jarnioux, datant de la fin du XIIIe ou le début du XIVe siècle, a besoin de travaux de restauration © Le Canon Français

«L’aide est modeste mais plus on sera nombreux plus on aura de l’impact», explique Geraud du Fayet, l’un des membres du collectif  Le Canon Français, composé de quatre amis. Une semaine avant la fin de la levée de fond, le groupe de copains a réussi à récolter près de 1000 € sur les plus 100 000 nécessaires à la restauration du toit du Château de Jarnioux dans le Beaujolais.

Le prix de la restauration de la toiture s'élève à plus de 100 000€
Le prix de la restauration de la toiture s'élève à plus de 100 000€ © Le Canon Français

Datant de fin XIIIe / début XIVe siècle, la Seigneurie de Jarnioux nécessite de nombreux travaux de restauration pour le moins couteux. La priorité se trouve au niveau de sa toiture qui est en très mauvais état. Sur la vidéo partagée par le collectif, on découvre que le toit fuit et que l’humidité attaque la charpente en bois.

«On essaye de préserver et de garder le souvenir de ce château», explique dans la vidéo François de Clavière, héritier et propriétaire du Château. «Il y a également un attachement très fort des gens des environs» poursuit-il. «L’histoire de Jarnioux est liée totalement à ce château qui rayonne sur l’ensemble du village. Il est essentiel dans la démarche de développement du tourisme» confirme Bertrand Leroy, 1er adjoint à la mairie de la commune.

Une cuvée locale

Pour soutenir ces travaux de restauration, Les copains du Canon Français, «passionnés de vin et de patrimoine», selon les mots de Geraud du Fayet, ont choisi un producteur local indépendant. La cuvée appelée «Pierre de Taille» est un Brouilly produit par le Domaine du Ruet à Cerciet dans le Rhône.

Pour chaque bouteille "Pierre de Taille" achetée, 1,20€ financeront la restauration du château de Jarnioux
Pour chaque bouteille "Pierre de Taille" achetée, 1,20€ financeront la restauration du château de Jarnioux © Le Canon Français

La cuvée choisie est «une référence pour les vins qui ont cette capacité à exprimer leur fruité, gourmand et agréable, en équilibrant leur caractère par la fraicheur captée des sols» peut-on lire sur le site du Canon Français. L’initiative permet aussi de soutenir ce producteur qui a eu des pertes à causes des gelées printanières.

Une pierre deux coups 

«On doit faire de très gros volumes si on veut avoir un impact», concède Geraud, mais en plus de l’aide financière, l’initiative permet également de «donner de la visibilité tant au patrimoine qu’aux producteurs de vin» poursuit-il. Initialement, l'idée de faire des cuvée-causes est venue aux quatre amis durant le second confinement. «Quand on a vu que les producteurs de vins étaient en difficulté du fait de la réduction des exports et la fermeture des restaurants, on s'est dit que l'on pouvait faire quelque chose» poursuit-il. 

La cuvée-cause en faveur de la Seigneurie de Jarnioux est la troisième proposée par l'entreprise fondée en décembre 2020. «Plus le temps passe, plus notre communauté s’agrandit», explique Geraud du Fayet.

En attendant la prochaine étape du groupe d’amis, «probablement une abbaye dans l’Hérault», il reste encore 6 jours pour celles et ceux qui souhaite soutenir l’initiative en achetant une Pierre de Taille sur le site du Canon Français. Le Château de Jarnioux sera rouvert aux visites à partir du 12 juin 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
beaujolais culture gastronomie vins patrimoine viticulture agriculture économie