Alors que les vendanges battent leur plein, les vignerons doivent s'adapter aux caprices du temps. Il faut à la fois éviter les pertes et maintenir la meilleure qualité possible. Les solutions ne manquent pas.

Je vendange, tu vendanges etc... de plus en plus souvent avec un peu d'avance.  Une seule raison : le réchauffement climatique et son cortège de températures largement "au-dessus des normales saisonnières". Avec en plus cette année, un été oscillant entre franches chaleurs et fraîches températures elles non plus " pas de saison" !

Si la sécheresse et la chaleur épargnent la vigne des maladies, elles sont souvent accompagnées d'épisodes orageux sévères dont les vignerons doivent se protéger. En 15 ans, en Auvergne-Rhône-Alpes, les intempéries dévastatrices pour les vignobles ont doublé.

Parmi les stratégies développées par les viticulteurs : les filets anti-grêle, les canons à iodure d'argent pour diminuer la taille des grêlons, les bougies contre le gel et les tunnels. Exemple et explications dans le Bordelais. 

durée de la vidéo : 00h04mn48s
Climat et vignes ©@Nastasia Haftman-La Jolie Prod

Il existe d'autres méthodes, testées et mises au point par les vignerons eux-mêmes, comme l'agroforesterie. C'est un mode d’exploitation des terres agricoles associant des arbres et des cultures ou de l'élevage afin d'obtenir des produits ou services utiles à l'homme. En viticulture, on parle de vitiforesterie. Une pratique agricole durable associant la vigne à des arbres et des haies.

Dans l'Info en + Climat, Lise Riger vous emmène dans le Beaujolais, les pieds dans le vignoble pour parler vitiforesterie. Le rendez-vous climat, c'est tous les week-ends dans vos éditions régionales " ICI 19/20" sur france3 Auvergne-Rhône-Alpes.