Les agriculteurs bloquent les principaux axes qui desservent Lyon

Les agriculteurs bloquent les principaux axes qui desservent Lyon / © E.Phily
Les agriculteurs bloquent les principaux axes qui desservent Lyon / © E.Phily

Les agriculteurs en colère bloquent à nouveau l'agglomération lyonnaise ce mercredi 27 novembre. Ils avaient déjà paralysé les entrées de Lyon le 22 octobre dernier. Les blocages sont organisés depuis 10h ce matin sur l'A6 à Limonest, sur l'A42 à Beynost et sur l'A47 à Givors.

Par Dolores Mazzola

Ce mercredi 27 novembre, les agriculteurs mènent une opération choc de blocage de l'agglomération lyonnaise à l'appel de la FNSEA. Le monde paysan entend exprimer son désarroi face aux difficultés économiques qui s'accumulent. Les traités de libre échange aggravent leurs difficultés. Les agriculteurs dénoncent également l'agri-bashing, la défiance d'une partie des citoyens à leur égard.
Ce mercredi matin, sur l'A42, les agriculteurs en colère / © E.Phily
Ce mercredi matin, sur l'A42, les agriculteurs en colère / © E.Phily
 

Blocages paysans sur trois autoroutes autour de Lyon


Ils étaient ce matin plus d'une centaine à être mobilisés pour installer des barrages sur les trois principaux axes desservant la capitale des Gaules: l'autoroute A47 au sud, l'autoroute A42 à l'est et l'autoroute A6 au nord. Le trafic était partiellement bloqué ce mercredi matin sur ces trois autoroutes autour de Lyon par Les agriculteurs, a indiqué la préfecture de région. La circulation était impossible sur l'A466 dans le sens sud-nord, sur l'A6 dans le sens nord-sud au niveau de Anse et sur l'A47 en direction de Lyon au niveau de La Madeleine.
 


Présent sur l'un des points de blocage, autoroute A42, Michel Joux, président de la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes, indique que cette opération coup de poing est prévue jusqu'en fin d'après-midi ce mercredi. Mais le mouvement pourrait durer prévient-il: "Si le Président Macron ne nous répond pas très rapidement avec des mesures très concrètes, nous resterons ce soir, demain et s'il le faut nous reviendrons en durcissant le mouvement." Les agriculteurs aujourd'hui réclament "des actes" de la part du Président entendent mettre la pression. "La vraie problématique c'est les relations commerciales, l'équilibre des relations commerciales," résume le responsable régionale de la FDSEA.
 

Un coup de gueule le 22 octobre dernier


Il y a un peu plus d'un mois, le 22 octobre dernier, plus de 150 tracteurs avaient convergé vers Lyon. Les agriculteurs en colère avaient déversé du fumier et des pneus sur la chaussée, en plein coeur de Lyon et sur l'autoroute A6. L'opération avait provoqué d'importantes difficultés de circulation dans toute l'agglomération.  

Sur le même sujet

Les + Lus