Coronavirus Covid 19: un Meilleur Ouvrier de France pour coiffer des soignants d'un hôpital de Lyon

Sébastien Allary 6 à 7 heures quotidiennes à coiffer le personnel soignant à l'hôpital Saint-Joseph Saint-Luc de Lyon. / © France 3 Rhône-Alpes/Vincent DIGUAT
Sébastien Allary 6 à 7 heures quotidiennes à coiffer le personnel soignant à l'hôpital Saint-Joseph Saint-Luc de Lyon. / © France 3 Rhône-Alpes/Vincent DIGUAT

Meilleur Ouvrier de France, le coiffeur lyonnais Sébastien Allary a accepté de venir travailler à l'hôpital Saint-Joseph Saint-Luc à Lyon, pour prendre soin du personnel.

Par Arnaud Jacques

Pour venir travailler à l'hôpital, le coiffeur lyonnais Sébastien Allary n'a pas oublié d'afficher la charte des Meilleurs Ouvriers de France dont l'un des 10 engagements est d'"être généreux, solidaire et disponible". Comme de nombreux commerçants, il a été contraint de fermer ses deux salons de coiffure à cause de l'épidémie de coronavirus. Alors quand il a été contacté par la direction de l'hôpital Saint-Joseph Saint-Luc à Lyon, pour s'occuper gracieusement du personnel, il n'a pas hésité malgré une certaine appréhension.

"Ce n'est pas notre milieu familier. J'ai été rassuré par des docteurs au téléphone qui m'ont expliqué comment j'allais travailler, avec des mesures de protection drastiques" nous confie Sébastien Allary.

Un milieu peu familier en effet pour ce coiffeur qui s'est décidé à soutenir le personnel soignant. "On m'a expliqué quelles allaient être les conditions de travail, la sécurité sanitaire à mettre en place et puis je me suis dit qu'il y avait beaucoup de personnes qui faisaient des choses pour le personnel soignant tels que les restaurateurs, des personnels qui se dévouent pour amener un petit moment de bien-être et de confort, donc je n'ai pas hésité, aidons les gens quand ils en ont besoin, sur le moment!" lâche le coiffeur.

Avant de commencer sa journée, Sébastien Allary a sur sa table de travail tout un arsenal de matériels jetables pour se défendre du virus. Il commence par déballer et enfiler sa blouse à usage unique, se coiffe d'une charlotte, noue un tablier autour de sa taille, attache un masque autour de sa tête, dispose des lunettes de protection sur son nez et termine ce rituel en mettant des gants. Equipé comme un chirurgien, il avoue à un soignant qu'il coiffe avec un geste rapide et précis que sa "vraie interrogation au départ, c'était comment gérer la gestion du stress par rapport au fait d'être tout équipé. Mais j'ai fait très vite le focus sur mon métier et" finalement, "ça ne reste que des contraintes d'avoir des gants, un masque qui tient chaud, c'est juste ça".
 

Sébastien Allary doit veiller à respecter des règles sanitaires pour apporter du bien-être aux soignants. / © France 3 Rhône-Alpes/Vincent DIGUAT
Sébastien Allary doit veiller à respecter des règles sanitaires pour apporter du bien-être aux soignants. / © France 3 Rhône-Alpes/Vincent DIGUAT


Sur sa desserte, Sébastien Allary a aligné ciseaux, rasoirs et brosses pour améliorer son confort de travail. Au départ, il pensait faire bénéficier de son savoir-faire pendant 4 heures chaque jour. Mais la nouvelle s'est vite répandue dans l'hôpital et il enchaîne maintenant entre 6 et 7 heures quotidiennes de travail.

Un succès que Josyane Thimonier résume en quelques mots, "j'ai l'impression d'être une petite princesse qui se fait coiffer, c'est génial!".

Un vrai sas de décompression pour cette femme cadre de santé, "c'est un moment privilégié. On n'a plus accès à l'extérieur avec le Covid, on n'a plus le temps de prendre soin de nous alors le fait de donner 30 minutes pour un temps de relaxation, pour prendre soin de soi, c'est une bonne initiative" de la part de la direction, souligne-t-elle. 

Un moment qui permet à Sébastien Allary de relativiser, "je ne fais qu'apporter du bien-être au personnel soignant. Moi, je ne suis pas en contact avec les patients."

Sur le même sujet

Les + Lus