Deux villeurbannais créent le premier centre spécialisé en diagnostic automobile de France

L'idée est simple : la jeune entreprise basée à Villeurbanne propose aux particuliers de faire un bilan des pannes de leur véhicule avant d'aller chez le garagiste. Diagnostic'auto propose également un service d'accompagnement pour acheter sereinement une voiture d'occasion sans se faire arnaquer.

L'idée de Camille et Ylan semble avoir séduit au delà de Villeurbanne. Les deux jeunes entrepreneurs ont été approchés pour développer une franchise
L'idée de Camille et Ylan semble avoir séduit au delà de Villeurbanne. Les deux jeunes entrepreneurs ont été approchés pour développer une franchise

Originaires de Lyon, Camille et Ylan ont créé leur entreprise en se basant sur un constat. Selon l'Ifop, 77% des automobilistes ont déjà connu une expérience négative avec un garagiste. Pannes non trouvées, "oublis" volontaires, surfacturation... Les mauvaises surprises sont fréquentes. En juin 2019, ces deux jeunes entrepreneurs ont donc lancé leur service, d'abord exclusivement à domicile. "Au départ, on avait créé un site internet et je me rendais systématiquement chez les gens" explique Ylan. Pour 40 euros, soit environ trois fois moins cher que chez un concessionnaire, ils proposent de diagnostiquer, "à l'aide de matériel professionnel dédié" toute panne éventuelle. Ce diagnostic est rendu possible par l'omniprésence de l'électronique qui gère tout le fonctionnement du véhicule : le freinage, l'habitacle, les éléments moteurs... "Très souvent, on découvre un voyant allumé sur le tableau de bord et on ne sait pas à quel problème cela correspond vraiment. En général, ce voyant indique qu'une pièce est défaillante. Nous faisons alors un passage en balise et nous détectons la panne". Une idée simple, qui n'avait pas encore été mise en oeuvre en dehors des traditionnelles concessions.

Ouverture à Villeurbanne du premier centre en France

Pour ne pas entrer en concurrence avec les garages, leur société Diagnostic'auto ne fait jamais de réparation. Elle se contente de remettre un rapport détaillé au client. Ce dernier sait donc quelles pièces il est nécessaire de changer. Charge à lui, ensuite, de faire établir un devis par plusieurs garages, voire d'effectuer personnellement ses réparations. L'idée semble fonctionner : avec un chiffre d'affaire avoisinant 10 000 euros par mois et devant une hausse de la demande, les deux jeunes ont décidé de passer à la vitesse supérieure. "De fil en aiguille, les demandes se sont multipliées et on a décidé de se développer et d'ouvrir le premier "centre de diagnostic auto" de France, à Villeurbanne." raconte Ylan.

Les diagnostics de panne peuvent aussi se réaliser à domicile
Les diagnostics de panne peuvent aussi se réaliser à domicile

Le centre est spécialisé en recherche et analyse de panne. "Nous sommes équipés de matériel dernière génération et formés en continu, pour pouvoir être capables de trouver la panne quelle que soit la marque du véhicule". Pour travailler en toute transparence, l'entreprise s'engage à ne facturer les 40 euros que si l'origine de la panne est trouvée. Le service fonctionne également pour les particuliers qui hésitent à racheter un véhicule d'occasion. "On peut se déplacer et venir rassurer le client en vérifiant le kilomètrage, l'historique des pannes, etc..".

Mais le fait d'avoir ouvert un lieu où se rendent les clients a permis  au duo de multiplier les prestations, et de moins perdre de temps en trajets. Ils sont à présent capables d'accueillir jusqu'à 20 véhicules par jour. Et sur place, ils peuvent désormais également proposer un service de reproduction de clés de voiture. "Quand un véhicule ne démarre pas, le problème vient souvent de la clé" explique Ylan.

Camille et Ylan ont pu développer leur projet malgré la crise sanitaire, leur entreprise ayant été classée parmi les activités essentielles. Si le couvre-feu a légèrement ralenti leur rythme, ils ont pu s'accroître mais "il ne faudrait pas qu'un troisième confinement s'en mêle", avoue Ylan. En attendant, l'idée semble avoir séduit au-delà de Villeurbanne. Les deux jeunes entrepreneurs ont été approchés pour développer une franchise. "Très peu de gens savent qu'il est possible de faire ce genre de diagnostic, et les gens ont l'habitude d'aller directement au garage, avec la peur d'avoir une note salée. Notre idée leur apporte un soulagement."

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation économie automobile