Dissolution de l'Assemblée nationale : "il faut s’en remettre aux Français", tel est l'argument de députés du Rhône

Plus sur le thème :

Au niveau national, le parti présidentiel est arrivé en deuxième position aux élections européennes. Après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale par Emmanuel Macron, des députés ne s'attendaient pas à ce coup de théâtre. Anne Brugnera, députée de la 4e circonscription du Rhône a décidé de se représenter.

"Les résultats des élections européennes d’hier sont un choc. Je ne peux me résoudre à voir l’extrême droite gouverner demain. Face à ce risque, dans un contexte politique bouleversé, j’ai décidé de solliciter à nouveau la confiance des électeurs de la 4e circonscription", écrivait au lendemain de l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale Anne Brugnera, sur les réseaux sociaux. La députée de la 4e circonscription du Rhône, réélue en 2022 pour un second mandat, a annoncé qu'elle serait candidate peu après l'annonce de la dissolution.

Dimanche soir, à l'issue des élections européennes, Emmanuel Macron a décidé de dissoudre l'Assemblée nationale et de convoquer de nouvelles élections législatives les 30 juin et 7 juillet. Le chef de l'Etat a répondu à la victoire historique de l'extrême droite aux européennes par une dissolution retentissante de l'Assemblée nationale, un coup de poker. Au niveau national, la liste du Rassemblement national a triomphé avec quelque 31,37% des voix, très loin devant la candidate macroniste Valérie Hayer (14,60%).

Vox populi

Dimanche soir, une fois la stupéfaction passée, des députés Renaissance et Modem sortants du Rhône interrogés ont tenté de donner le change. En résumé, Emmanuel Macron a écouté la voix du Peuple. Cette dissolution serait un acte démocratique.

durée de la vidéo : 00h00mn19s
Dissolution de l'Assemblée nationale : la parlementaire de la 4e circonscription du Rhône évoque "le choix du président" ©France Télévisions

"Je comprends qu'on demande aux électeurs de se réexprimer, suite à un résultat qui est un échec pour nous. Et suite à un résultat d'élection européenne où l'on voit bien que des candidats ont fait campagne sur des thèmes nationaux," a justifié Anne Brugnera. La députée était initialement membre du Parti socialiste, elle a rejoint La République en marche en 2017.

"Je comprends que ce soit un choc cette dissolution. J'aurais préféré y échapper mais je conçois qu'on ait besoin de redemander aux Français ce qu'ils veulent pour l'Assemblée nationale et non pour le Parlement européen. Ce sont eux qui choisiront et c'est à nous de les convaincre", a conclu la parlementaire du Rhône.

"Le président a très bien fait"

"Toute la question est de savoir si les Français ont émis un vote d'humeur, de protestation par rapport au gouvernement, par rapport à l'Europe ?", s'interroge Cyrille Isaac-Sibille, député de la 12e circonscription du Rhône. "Un vote d'humeur peut éventuellement se comprendre. Si c'est un vote de fond où 40% des Français souhaitent changer la politique du pays, c'est beaucoup plus profond. Je crois que le Président a eu raison de donner la parole aux Français dans ces cas-là", a indiqué le parlementaire Modem du Rhône. 

durée de la vidéo : 00h00mn58s
Réaction du député du Rhône Cyrille Isaac-Sibille, parlementaire de la majorité présidentielle. 9/6/2024 ©France Télévisions

"Si c'est un vote d'humeur, les Français infirmeront cela dans trois semaines en disant, il faut une majorité sérieuse pour gouverner le pays. Si c'est un vote de profondeur, remettant en cause les valeurs européennes, l'autorité du président, Il fallait trancher. Le président a très bien fait", a conclu le député.

14 députés dans le Rhône

Trois semaines de campagne éclair s'ouvrent à présent. Dans le Rhône, ils sont 14 députés à devoir remettre en jeu leur mandat, deux ans seulement après l'avoir conquis ou renouvelé. 

Dans ses 14 circonscriptions, le Rhône comptait depuis 2022, deux députés LR (Nathalie Serre et Alexandre Portier), 2 députés écologistes (Marie-Charlotte Garin et Hubert Julien-Laferrière), 2 députés LFI (Gabriel Amard et Idir Boumertit) et 8 députés de la majorité présidentielle (Renaissance, MoDem, Horizons, Agir), à savoir : Anne Brugnera, Thomas Rudigoz, Blandine Brocard, Thomas Gassilloud, Jean-Luc Fugit, Cyrille Isaac-Sibille, Sarah Tanzilli et Alexandre Vincendet, récemment exclu du groupe LR à l'Assemblée nationale

À l’instar de la députée Anne Brugnera, dans le Rhône, tous les députés de la majorité présidentielle ont prévu de se représenter. Selon nos informations, les désignations pourraient avoir lieu mardi soir en bureau exécutif.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité