Fusillade à Vénissieux : un homme abattu dans la rue

Les faits se sont déroulés la nuit dernière, vers 22h30, quartier des Minguettes, à Vénissieux. Un homme de 35 ans a été abattu par balles en pleine rue, près du boulevard Lénine.


La victime aurait été touchée par plusieurs coups de feu. De source policière, il aurait notamment reçu une balle dans le dos et deux dans la tête. La victime aurait été abattue par un tireur circulant à moto. Ce dernier a pris la fuite. Un engin aurait d'ailleurs été retrouvé incendié non loin du lieu de la fusillade, sur la commune de Feyzin. La police Judiciaire de Lyon a été chargée de l’enquête.

 

Il pourrait très probablement s'agir d'un règlement de comptes en relation avec un fait divers survenu le 15 janvier 2016 à Vénissieux, tout près de Saint-Fons. A l'époque, ce règlement de compte survenu dans un bar avait fait une victime : un homme d'une cinquantaine d'années. Le tireur avait pris la fuite vers l'Espagne, où il avait été interpellé en mars 2016. L'interpellation avait eu lieu à Malaga. Selon nos sources, le trentenaire abattu hier soir aux Minguettes pourrait être le frère du meurtrier présumé de cette première affaire de janvier 2016.

 

Règlement de comptes à Vénissieux. Un homme de 35 ans a été abattu saemdi soir vers 22h30 aux Minguettes. Cette affaire pourrait être liée à un autre meurtre survenu dans un bar près de Saint-Fons en janvier dernier. L'enquête a été confiée à la police judiciaire. 3/7/16 - images L.Denechaud (+ archives) ©France 3 RA

Le point en fin de journée avec Y.Marie
 

La piste d'un règlement de comptes en lien avec une affaire remontant à janvier dernier est privilégiée par les enquêteurs. Récit Y.Marie - 3/7/16 ©France 3 RA

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité