Grève des avocats à Lyon: “pas question que l'Etat touche à nos réserves”

Les avocats ont annoncé être en grève jusqu'au 12 janvier 2020. / © FranceTV
Les avocats ont annoncé être en grève jusqu'au 12 janvier 2020. / © FranceTV

En grève jusqu'à dimanche 12 janvier prochain, les 3 500 avocats lyonnais sont entrés dans un mouvement de grève contre la réforme des retraites. Une grève d’une ampleur inédite dans la profession.

Par N.MB

On en parle peu, mais lorsqu'ils se mettent en grève, ça se voit. Les 3 500 avocats lyonnais sont appelés à faire grève jusqu'au dimanche 12 janvier pour protester contre la réforme des retraites. Une grève d’une ampleur inédite dans la profession.

Le barreau de Lyon est l’un des plus importants de France. Il compte près de 3500 avocats. L’appel à la grève pour protester contre la réforme des retraites, et cela jusqu’au 12 janvier, est une première. Et elle est très suivie selon Serge Deygas, bâtonnier du barreau de Lyon "Il s’agit d’un mouvement il faut le dire, exceptionnel puisque c’est la première fois que les avocats lyonnais proposent une grève qui dure environ sur une semaine."
 

Quelle conséquence sur les audiences

"Il est possible que certaines audiences soient reportées. Les avocats peuvent demander le renvoi de leur affaire et il est même possible que ce soit le cas aussi pour les gardes à vue dans la mesure où cet appel à la grève est total" précise le bâtonnier de Lyon. "Ce mouvement se veut un mouvement dur compte tenu de la situation exceptionnelle." Le bâtonnier ne désigne donc aucun confrère pour les affaires qui concernent aussi le contentieux des libertés."
 

Contre une retraite universelle

Le projet du gouvernement prévoit une caisse de retraite universelle mais les avocats ne l’entendent pas de cette oreille. Pourquoi ? Pour Serge Deygas, l’histoire est finalement très simple "On nous a demandé après-guerre de constituer une caisse de retraite en nous disant vous êtes indépendants alors débrouillez-vous pour votre retraite. Nous avons donc créé notre organisme qui est très bien géré. Et aujourd’hui, l’Etat constate que ça fonctionne bien, on nous dit finalement : fondez-vous dans un régime universel, vous allez disparaitre et nous prenons vos réserves."
 

Les avocats pourraient cotiser 2 fois plus

Si la réforme des retraites passe, les avocats devraient cotiser plus, voire deux fois plus, "actuellement le taux de cotisation est de 14%, et si on est intégré dans ce régime universel, ce taux passerait à 28%. Et cela pour des pensions de base qui diminueraient puisqu’actuellement nous avons un système de solidarité qui permet à chaque avocat qui a cotisé le nombre d’années suffisant de bénéficier de 1400 euros par mois, et cette somme-là tomberait à 1000 euros par mois. Et cela au détriment des avocats les moins favorisés" souligne le bâtonnier.

Serge Deygas souligne également que la situation des avocats est très diversifiée "il y a des avocats qui ont des revenus très modestes. Les avocats qui seront concernés par l’impact de cette réforme sont ceux qui travaillent pour les moins favorisés de la population."
Le bâtonnier du barreau de Lyon conclut "sur le plan de la solidarité nationale, je ne crois pas que les avocats aient vraiment de grandes leçons à recevoir sur ce plan car depuis 1990, leur caisse de régime de retraite a versé au régime général environ 2 milliards d’euros. Ce qui témoigne de la solidarité dont nous faisons preuve depuis longtemps."

Le mouvement de grève des avocats se poursuit jusqu’au dimanche 12 janvier. Le bâtonnier du barreau de Lyon annonce d’ores et déjà la couleur "nous ferons le point ensuite et nous aviserons."
 

Sur le même sujet

Les + Lus