Grève du 13 octobre : entre 2600 et 12000 manifestants dans les rues à Lyon et des soutiens à la Palestine

L'intersyndicale appelait à se mobiliser contre la précarité et pour un meilleur partage des richesses. En amont du cortège lyonnais, de nombreux manifestants ont également affiché des messages de soutien à Palestine.

Ce vendredi 13 octobre, 2 600 personnes selon la préfecture, 12 000 selon les syndicats, ont défilé dans les rues de Lyon. Alors que le début de la manifestation était initialement prévu à 12h, le cortège s'est élancé vers 12h30 de la Place Bellecour, et a rejoint la Préfecture aux alentours de 15h.

L'inflation et la précarité dénoncées

En cette journée de grève nationale, les revendications portaient entre autres sur l'augmentation des salaires, la revalorisation des retraites, l'égalité hommes-femmes et un meilleur partage des richesses. Sandrine, une manifestante, se dit "inquiète pour l'avenir." Elle déplore "le manque de moyens des services publics" et l'inflation. "La situation actuelle face à une augmentation de la vie et à des salaires de plus en plus bas, ce n'est juste plus possible d'assurer les besoins du quotidien, tout en travaillant toujours plus et plus longtemps. Ça fait peur pour l'avenir" 

Une autre manifestante également présente ce vendredi à la manifestation dénonce quant à elle la précarité des personnes retraitées et des handicapées. "On n'a pas demandé à devenir âgé, on n'a pas demandé à devenir handicapé. On est déjà victime de ces situations-là, on n'a pas besoin d'en rajouter plus et de nous prendre pour des imbéciles". 

Toujours mobilisés contre la réforme des retraites

Ce vendredi était aussi l'occasion pour certains de rappeler que, même des mois après son adoption, la réforme des retraites reste en travers de la gorge. Francis, lui, ne considère pas avoir "un métier pénible", mais il est venu par solidarité avec ses concitoyens.

"Je ne pense pas que j'ai envie de partir plus tôt personnellement, mais je pense qu'il y a des gens qui ont un métier beaucoup plus pénible. C'est important de soutenir le mouvement pour les retraites. Je ne sais pas si c'est trop tard pour que ça change mais c'est important de faire membre"; affirme-t-il.

Des messages de soutien aux Palestiniens

En début de cortège, de nombreuses personnes ont affiché des messages de soutien à la Palestine, notamment grâce à des drapeaux ou des pancartes. "On est vraiment en colère contre l'inflation, mais aussi par rapport à ce qu'il se passe en Palestine. On ne pouvait pas rester silencieux, ceux qui se font massacrer ce sont les Palestiniens avec le soutien de l'Etat Français", témoigne un des manifestants. Pour rappel, à Lyon, une manifestation pro-Palestine a eu lieu lundi 9 octobre, malgré l'interdiction de la préfecture. 

 La manifestation s'est déroulée dans le calme. Malgré quelques dégradations observées dans les rues, aucune interpellation n'a été indiquée par la préfecture.