Incendie mortel de la route de Vienne : Le procès en Tunisie prévu mardi dernier a été reporté

Le procès de l'homme soupçonné d'avoir mis le feu à une boulangerie de la route de Vienne (Lyon 8ème) provoquant la mort d'une jeune mère de famille et de sa fille en février 2019 a une nouvelle fois été reporté en Tunisie. Il était prévu mardi 18 mai dernier.

Le 9 février 2019 dernier route de vienne à Lyon 8è dans le Rhône, une femme enceinte et son enfants de 4 ans perdaient la vie dans un incendie mortel. Le feu avait démarré dans une boulangerie au rez-de-chaussée d'un immeuble. Deux hommes ont été mis en examen et en détention ce jeudi 18 juillet.
Le 9 février 2019 dernier route de vienne à Lyon 8è dans le Rhône, une femme enceinte et son enfants de 4 ans perdaient la vie dans un incendie mortel. Le feu avait démarré dans une boulangerie au rez-de-chaussée d'un immeuble. Deux hommes ont été mis en examen et en détention ce jeudi 18 juillet. © Marine Zammit/ FTV

L'homme suspecté d'avoir mis le feu à une boulangerie située route de Vienne (Lyon 8) dans la soirée du 9 février 2019, devait comparaître mardi 18 mai 2021 devant la cour de Médemine en Tunisie mais l’audience a été renvoyée au 13 juillet 2021.

C'est en effet dans ce pays qu'a été interpellé l'auteur présumé de cet incendie criminel.  Depuis l'explosion et qui a ravagé l'immeuble du 125, route de Vienne (Lyon 8ème), Adel B. ce Tunisien âgé aujourd'hui de 52 ans, était en fuite et sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Il aurait agi à la demande des propriétaires de la boulangerie, vraissemblablement au motif d'une escroquerie à l'assurance. A Lyon, ils sont quatre actuellement en détention provisoire dans l'attente de leur procès, qui pourrait se tenir dans les prochains mois.

Cet acte a coûté la vie à Clara Mocquot, enceinte de 8 mois, et à sa fille Anna, âgée de 4 ans. Ce terrible drame a suscité une très vive émotion dans le quartier. Une marche blanche avait été organisée le 09 février 2020, un an jour pour jour après cette terrible nuit, en mémoire de la jeune mère de famille et de sa petite fille.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société incendie faits divers