JO TOKYO 2021 : la Lyonnaise Manon Brunet remporte la médaille de bronze au sabre

Dernière sabreuse française en lice aux Jeux Olympiques de Tokyo, Manon Brunet a remporté la médaille de bronze face à Anna Márton (15-6). La Lyonnaise offre une cinquième médaille à la France et devient la première sabreuse française de l’histoire à décrocher une médaille olympique.
En remportant la médaille de bronze, Manon Brunet prend sa revanche sur les Jeux Olympiques de Rio en 2016. Elle avait terminé la compétition au pied du podium.
En remportant la médaille de bronze, Manon Brunet prend sa revanche sur les Jeux Olympiques de Rio en 2016. Elle avait terminé la compétition au pied du podium. © Fabrice COFFRINI / AFP

C’est ce qu’on appelle un match à sens unique. Après son élimination en demi-finale face à la Russe Sofia Pozdiakova (10-15), Manon Brunet a pris sa revanche face à la hongroise Anna Márton. Dès le début de la rencontre, la Lyonnaise donne le ton et impose sa domination (5-0). Avec un placement audacieux, une riposte agile et une détermination de fer, elle inscrit six touches consécutives (11-2).

Son adversaire hongroise Anna Márton tente alors de revenir dans la course (11-5). «Allez Manon, tu peux faire mieux que ça», lui lance l’entraineur français. La Lyonnaise n’a pas traîné pour le prouver, elle enchaîne les touches. Résultat final : 15-6. Manon Brunet pousse un cri de soulagement et éclate en larmes. Elle est médaillée de bronze.

«Je suis soulagée, j’ai mal de partout, j’ai encore envie de chialer», confie-t-elle avec émotion. Au soulagement se mêle une certaine déception. «J’étais tellement déçue après la demi-finale car je pensais être capable de plus. J’ai dit à tout le monde que je ne pouvais pas aller chercher la médaille de bronze.» Grâce aux encouragements de ses coéquipières, son coach et ses proches, Manon Brunet parvient à se remobiliser pour la petite finale. «Je suis contente d’avoir cette médaille alors je vais en profiter», lâche-t-elle, fière.

durée de la vidéo: 01 min 31
JO TOKYO 2021 : REACTION MARION BRUNET MEDAILLE DE BRONZE SABRE INDIVIDUEL

Une fierté que partagent ses parents, ses premiers supporters. « On a pas dormi avant la compétition, on était tendus », raconte Philippe Brunet, le père de la championne. Une tension qui ne s'estompera qu'au terme de la dernière rencontre, la consécration. « J'ai éclaté en sanglots, confie Sandrine Brunet, la mère de Manon. C'était trop beau, trop magique, j'étais tellement fière. Je suis encore sous l'émotion. »

Depuis leur domicile à Rillieux-la-Pape, Philippe et Sandrine Brunet ont suivi la compétition de leur fille.
Depuis leur domicile à Rillieux-la-Pape, Philippe et Sandrine Brunet ont suivi la compétition de leur fille. © Théo Touchais

Cette victoire, c’est aussi une revanche. Aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, la sabreuse avait chuté au pied du podium. «J’avais peur de faire pareil», avoue la Lyonnaise. Cette défaite a toujours du mal à passer. «Ça fait partie de moi, ce n’est pas oublié et ça ne le sera jamais». Mais cette fois, la sportive ne repartira pas bredouille et peut se féliciter de son parcours olympique.

Dès son entrée en lice, la Lyonnaise avait déroulé contre l’Indienne Bhavani Chadalavada Anandha Sundh (15-7). La sabreuse avait ensuite remporté les huitièmes face à la Japonaise Misaki Emura (15-12), au terme d’une rencontre sous tension. En quart de finale, elle n’avait pas fait dans le détail contre la Russe Olga Nikitina (15-5). Tous les signaux étaient au vert pour rêver de l’or, mais cela n’aura pas suffi. Manon Brunet chute aux portes de la finale face à Sofia Pozdiakova (10-15).

Championne de bronze, Manon Brunet offre une cinquième médaille à la délégation française. À 25 ans, elle devient la première sabreuse française de l’histoire à décrocher une médaille olympique.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport escrime