Les sages-femmes de l'hôpital Lyon-Sud refusent les suppressions de lits et de postes annoncées par les HCL

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yannick Kusy (@yannkusy)

Les sages-femmes lyonnaises sont en colère. Une annonce de la direction des HCL, qui envisage la suppression de plusieurs postes et la fermeture de lits a mis le feu aux poudres. Elles sont en grève.

Un rassemblement a réuni environ 30 personnes ce lundi 21 février, vers 14h30, devant la maternité de Lyon Sud. Cette action symbolique vient s’ajouter à un appel à la grève lancé par les sages-femmes de l’hôpital Lyon-Sud, pour protester contre une annonce de la direction, qui envisage la suppression de 10,4 équivalents temps plein de postes de sages-femmes, aides-soignants et agents de service hospitalier.

La fermeture de cinq lits de maternité est également programmée. Une pétition est en ligne. " La pandémie n'est pas achevée, les équipes sont sur-sollicitées: astreintes au pied levé pour pallier à la suractivité, remplacements sur arrêts multiples. L'ensemble de l'équipe se mobilise aujourd'hui pour réclamer le maintien de son effectif au complet, car c'est le minimum espéré pour accueillir les familles dans de bonnes conditions ", peut-on y lire.

Les 2000 femmes qui choisissent d’accoucher à Lyon Sud chaque année trouveront le même niveau de prise en charge et de sécurité

Direction des HCL

De son côté, la direction justifie cette décision par le nombre d'accouchements réalisés chaque année, qui serait en baisse : " La Maternité de l’Hôpital Lyon Sud dispose de l’ensemble des moyens nécessaires et adaptés à l’organisation des soins pour son activité, qui ne dépasse plus les 2000 accouchements. Le projet de développement d’activité à 2500 accouchements décidé il y a 7 ans est suspendu, du fait notamment d’une baisse significative et prolongée de la natalité."

Dans son explication, elle tente de rassurer sur le fondement de sa stratégie : "La suspension du projet de développement n’est pas un abandon. L’infrastructure nécessaire aux 2500 accouchements reste bien présente et les HCL adapteront les moyens en fonctionnement aux besoins de la population du territoire notamment, quand le projet urbain du Vallon des Hôpitaux se concrétisera à compter de 2027 (...) Les 2000 femmes qui choisissent d’accoucher à Lyon Sud chaque année trouveront le même niveau de prise en charge et de sécurité." nous a-t-on expliqué par écrit.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité