Lyon : Le procès de deux "Daltons" reporté au 22 décembre car l'un d'entre eux refuse de sortir de sa cellule

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.M. avec AFP
De très nombreux policiers avaient été mobilisés dans le quartier de la Guillotière à Lyon pour le tournage de l'émission présentée par J.M Morandini sur Cnews
De très nombreux policiers avaient été mobilisés dans le quartier de la Guillotière à Lyon pour le tournage de l'émission présentée par J.M Morandini sur Cnews © JO?L PHILIPPON / MAXPPP

Le tribunal correctionnel de Lyon doit se prononcer le 22 décembre sur les actes de deux habitants du 8e arrondissement de Lyon. Déguisés en "Dalton" ils avaient tiré des mortiers lors d'une émission de télévision en direct.

Trois membres du collectif des "Dalton", dont un mineur, sont poursuivis pour des tirs de mortiers d'artifice sur des policiers, mercredi 24 novembre en marge d'une émission en direct de CNews avec Jordan Bardella (RN).

Les deux majeurs de 18 et 23 ans comparaîtront le 22 décembre 2021devant le tribunal correctionnel de Lyon.

Le mineur fera l'objet de poursuites devant le juge des enfants", a précisé le parquet dans un communiqué.

Audience reportée après le refus d'un prévenu de sortir de sa cellule 

Arrêté le lendemain des faits et en cellule depuis, le prévenu de 23 ans a été lundi maintenu en détention après avoir refusé son extraction pour son procès. Déjà connu de la justice pour des délits routiers, "il était sous le coup d'un sursis probatoire lors des faits", a rappelé la procureure à l'audience.


L'action de ce collectif de rappeurs lyonnais, connu pour ses provocations contre
les autorités, était intervenue en marge d'une manifestation organisée par des
groupes antifascistes de Lyon, pour protester contre la participation du président
du RN, Jordan Bardella, à une émission en direct de CNews dans le quartier de la Guillotière à Lyon.
Le groupe a diffusé sur un compte Instagram des images montrant trois hommes portant le costume rayé jaune et noir des bandits bagnards de la bande dessinée lancer des mortiers d'artifice en marge de cette manifestation.


Selon le parquet, ils "se positionnaient face à la foule et aux policiers et faisaient
usage de mortiers d'artifices en leur direction", sans faire de blessé.
Le premier "Dalton", âgé de 18 ans et originaire du 8ème arrondissement, avait été interpellé sur place "alors qu'il venait de changer de tenue" et son déguisement a été retrouvé "à proximité", a précisé le parquet.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux par un groupe intitulé " Les Dalton 69" on entend le son de mortiers au moment de l'interview de jean Marc Morandini suivi de personnes dans la foule appelant à " enfermer Morandini et libérer les daltons" 


Il est aussi soupçonné d'avoir filmé et diffusé sur les réseaux sociaux la scène
des tirs de mortiers, un happening annoncé sur le compte Instagram des "Dalton".
"Il est chanteur de rap, c'est pour ça qu'il a filmé. Et c'est uniquement pour
ça qu'il devrait être envoyé en prison ?", a interrogé son conseil Me David Metaxas.


Les deux autres, un majeur et un mineur de 17 ans, également domiciliés dans le
8e, ont été interpellés jeudi et ont reconnu leur implication pendant leur garde
à vue. 

"Le but était de faire du bruit et protester au côté de la foule, avec qui nous
partagions le sentiment que le parti politique représenté par cet individu n'est
que haine", avait  expliqué le collectif sur Instagram.


L'émission "Face à la Rue" organisée sous la surveillance étroite de policiers
et de CRS, s'est déroulée sans autre incident dans le quartier de la Guillotière.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.