Lyon : la fille d'un convoyeur de fonds enlevée puis relâchée contre des millions de francs suisses

Image d'illustration. / © Alain DELPEY/MAXPPP/MAXPPP
Image d'illustration. / © Alain DELPEY/MAXPPP/MAXPPP

Une jeune-fille de 21 ans a été enlevée jeudi à Lyon par deux individus puis relâchée vers 22h à Tramoyes dans l'Ain. Les ravisseurs ont ainsi contraint son père, convoyeur de fonds en Suisse, à leur remettre le contenu d'un fourgon. Un butin de plusieurs dizaines de millions de francs suisses. 

Par Myriam Figureau et Ph. Bette

Une affaire hors du commun et sans doute préparée de longue date. Une jeune fille de 21 ans a été enlevée à son domicile à Lyon en soirée pour contraindre son père à remettre une importante rançon. Le convoyeur en question, domicilié à Annemasse, mais qui travaille en Suisse, se trouvait en pleine tournée.

Du grand banditisme

L'histoire est rocambolesque et pourtant bien réelle. Et c'est la police suisse qui la raconte en détail. Jeudi vers 19h45, ,un fourgon circule sur l'autoroute  A1 en direction de Lausanne. A la hauteur de Favornay, il est "contraint" de sortir et de se garer sur un parking à proximité "où l'attendent plusieurs hommes armés". Les malfaiteurs braquent les convoyeurs et vident le fourgon avant de prendre la fuite à bord "d'une Porsche 4x4 de couleur foncée".Le montant du butin n'est pas révélé mais il pourrait s'élever entre 20 et 30 millions de francs suisses, selon une source policière française.  

A première vue, il s'agit là d'un braquage de fourgon blindé plutôt classique. Mais jeudi soir, les gendarmes recueillent vers 22h au bord d'une route de l'Ain , une jeune fille de 21 ans qui leur livre la fin de l'histoire."Très choquée", elle dit avoir été enlevée jeudi à 18h30 dans son appartement lyonnais par deux hommes qui se prétendent plombiers. Ils la séquestrent dans une voiture et appellent au téléphone son père qui est au travail en Suisse. Ce n'est autre que l'un des convoyeurs visés par l'attaque à main armée. Il est précisément à bord d'un fourgon qui transporte à ce moment là des fonds...

Un scenario digne du "grand bandistisme ".La police vaudoise lance un appel à témoin et livre quelques détails sur le profil des malfrats qui ont opéré en Suisse. Trois hommes d'environ 1m70- 1m75  de corpulence normale, cagoulés et gantés, parlant francais avec un accent du sud de la France ou peut-être d'Afrique du nord. Malgré les recherches entreprises par une douzaine de patrouilles de gendarmerie, ils sont toujours en fuite.

En France, c'est la Direction Inter-régionale de la Police Judiciaire de Lyon qui mène l'enquête sous l'autorité du Parquet de Lyon. 

Le reportage de Bérangère Bourgeot et  Emilie Rosso :





 

Sur le même sujet

Le pont de Villeneuve-sur-Allier en travaux jusqu’au mois de septembre

Les + Lus