Lyon : Gaelis a publié son rapport de la vie étudiante, ''le constat est alarmant''

Chaque année, depuis 2012, Gaelis, fédération de 60 associations étudiantes lyonnaises, publie son rapport sur le coût de la vie étudiante. Les frais ne cessent d’augmenter, aggravés par la crise sanitaire.

Dans son rapport annuel, Gaelis, fédération qui regroupe 60 associations étudiantes lyonnaise s'inquiète sur la précarité des étudiants, aggravée par la crise sanitaire liée au covid. Logement, transports, courses, matériels pédagogique, détresse psychologique tout est passé au peigne fin. Gaelis tire la sonnette d'alarme.

Le coût de la vie étudiante ne cesse d'augmenter d'année en année. Mais la crise sanitaire a accentué la précarité des étudiants, particulièrement dans les grandes villes comme Lyon où la vie est de plus en plus chère, et où selon Gaelis, y étudier ''tend à devenir un luxe''.

Dans son rapport, Gaelis s'appuie sur un étudiant type. Le profil ainsi analysé est celui d'un jeune de 20 ans, inscrit en Licence, non boursier, qui loue un appartement entre 20 et 30 m². ''Le profil le plus majoritairement représenté dans le monde étudiant'', selon la fédération des étudiants.

Le coût de la rentrée pour un étudiant à Lyon est supérieur à la moyenne nationale

Lyon reste attractive pour la qualité de son enseignement mais le coût de la vie ne cesse d'augmenter.

Pour la rentrée 2021, le coût pour un étudiant s'élève, selon Gaelis, à 2410,13 euros, soit +0,75% par rapport à la moyenne nationale.

Les frais de rentrée universitaire (262 euros), la complémentaire santé (273,6 euros), l'assurance logement (59 euros), les frais d'agence (260 euros), le matériel pédagogique (262,97 euros) et les transports (16,50 euros) s'élèvent à 1134,07 euros, contre 1127,25 euros en 2020. C'est le montant à débourser en septembre.

A cela s'ajoute les frais mensuels. En moyenne, un étudiant dépense pour les loyers (618,83 euros), les repas universitaires (66 euros), les courses (338,14 euros), le téléphone / internet (54,99 euros) et les transports (100,6 euros) soit un montant total de 1178,56 euros.

Difficultés financières, détresse psychologique...un sondage ''glaçant"

A cause de la crise sanitaire, les étudiants n'ont pas eu de cours en présentiel pendant plus d'un an. Et beaucoup ont perdu leur petit boulot. 
Selon une enquête FAGE-IPSOS 2021 publiée en mai dernier, 72% des 18-25 ans ont rencontré des difficultés financières, 45% des jeunes ont renoncé aux soins par manque d'argent, 76% se sont sentis fragilisés psychologiquement ou physiquement, 94% déclarent avoir décroché de leur cursus et 27% ont eu des pensées suicidaires.

Les associations étudiantes appellent plus que jamais à la plus grande des vigilances, d'autant qu'à la prochaine rentrée, il n'est pas encore sûr que les cours reprennent dans des conditions ''normales''.

Quelques avancées et des solutions

L'une des revendications de Gaelis a été entendue. L'abonnement mensuel des transports en commun lyonnais augmente continuellement. Alors qu'il était de 25 euros par mois en 2010, il est aujourd'hui de 32,50 euros par mois.
En février 2021, le président du Sytral, Bruno Bernard, avait annoncé aux étudiants que des mesures d'urgences seraient prises pour les aider et qu'une nouvelle tarification entrerait en vigueur pour septembre 2021. 
Ainsi le prix de l'abonnement sera de 25 euros pour les 18-27 ans, et de 10 euros pour les boursiers.

Concernant les logements, la Métropole de Lyon a décidé en 2020 de faire appliquer l'encadrement des loyers. La loi Elan de 2018 interdit aux propriétaires de fixer un loyer supérieur à un plafond prédéfini par quartier, particulièrement dans les zones tendues (Lyon, Bron, Villeurbanne etc.)
Un décret devrait voir le jour. Il cartographiera les différents quartiers.

Enfin, les associations étudiantes ne cessent de se mobiliser. L'année dernier 25 000 paniers repas ont été distribués. Les deux épiceries sociales et solidaires sont toujours accessibles aux étudiants.

Des sorties culturelles et sportives sont proposées afin de lutter contre l'isolement et favoriser les échanges. Tous les étudiants de Lyon intéressés sont invités à faire leur demande à agorae@gaelis.fr