Lyon : "un très grand merci, grâce à vous j'ai pu tenir debout", messe d'au revoir du cardinal Philippe Barbarin

Ce dimanche 28 juin au matin, le cardinal Barbarin a célébré sa dernière messe à Lyon à la primatiale Saint-Jean-Baptiste.  Après 18 ans d'épiscopat au diocèse de Lyon, Philippe Barbarin rejoindra le diocèse de Rennes où il exercera la charge d'aumônier.


 

Le cardinal Philippe Barbarin va rejoindre l'archevêque de Rennes, redevenant simple aumônier, tout en restant à la disposition du pape.
Le cardinal Philippe Barbarin va rejoindre l'archevêque de Rennes, redevenant simple aumônier, tout en restant à la disposition du pape. © FTV
C'est ce dimanche 28 juin que s'est déroulée la messe solennelle d'au revoir du cardinal Barbarin. Une messe d'adieu en la cathédrale St-Jean.

Cette dernière ne pouvait pas accueillir tous les fidèles "en raison de la crise sanitaire". L'accès ne s'est donc fait que sur "invitation". L'événement était aussi diffusé sur la page YouTube du diocèse de Lyon et un système d'envoi de messages écrits et photos légendées avait été mis en place. Ces mots ont été réunis dans un livre remis à Philippe Barbarin.

C'est une cérémonie à laquelle ne pouvaient assister que les invités. Sur les bancs de Saint-Jean, près de 400 personnes réunies pour dire au revoir au cardinal. Des religieux, des représentants du culte musulman, des laïcs avec lesquels le primat des Gaules a collaboré pendant ses 18 ans passés dans la capitale des Gaules et des personnalités d'horizons divers. Parmi elles, Etienne Blanc, Michel Mercier ou encore Alain Merieux.
 
Jean-Félix Luciani, avocat de Philippe Barbarin, était également à ses côtés pour cette messe d’au revoir.
Jean-Félix Luciani, avocat de Philippe Barbarin, était également à ses côtés pour cette messe d’au revoir. © FTV

Le cardinal Barbarin ébranlé par le scandale de l'affaire Preynat

Dans son homélie, le cardinal a remercié tous ceux qui l'ont accompagné. Il est revenu sur l'épreuve judiciaire qu'il a traversée et "l'affaire Preynat" qui a ébranlé l'Eglise et est devenue "l'affaire Barbarin". Poursuivi pour non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs commis par le prêtre lyonnais, Bernard Preynat dans les années 90, il avait été relaxé en janvier 2020 par la Cour d'appel de Lyon.

 

Après les 4 années difficiles que j'ai vécues, j'ai reçu de nombreux petits mots, un grand drame était arrivé, il a fallu que je porte cette souffrance même devant la justice. Et en même temps, je savais que je n'étais pas seul. J'ai reçu des messages de soutien. Un très grand merci, grâce à vous, j'ai pu tenir debout.

Le cardinal Philippe Barbarin


Le cardinal a adressé de nouveau ses prières aux victimes. En novembre 2016, il s'était agenouillé devant la croix lors d'une messe de réparation pour les victimes d'agressions sexuelles et avait demandé pardon en son nom et au nom de l'Eglise.

Philippe Barbarin a aussi évoqué son confinement passé à Jérusalem et les réflexions qui ont accompagné cette période.
 

Ses fidèles saluent "un homme de courage" 

Pour cette ultime messe lyonnaise du cardinal,  les applaudissements ont résonné dans la primatiale. Etienne Piquet-Gauthier, le directeur de la fondation Saint-Irénée était dans l'auditoire. Proche du cardinal, il s'est dit ému par le départ du prélat ébranlé par le scandale judiciaire. A la question de savoir si ces applaudissements ont pu offenser les victimes de pédophilie dans l'Eglise, le directeur de la fondation Saint-Irénée interprète ces applaudissements comme une façon de dire "merci d'avoir affronté la vérité." Et il a tenu à saluer le courage de Philippe Barbarin.
 

Il a traité les affaires de pédocriminalité, il ne s'est pas dérobé à la justice. Il ne faut pas que 17 ans (d'épiscopat) soient couverts par quatre ans d'affaires qui le dépassent et dépassent l'Eglise. Lorsqu'il a été chef de l'Eglise de Lyon, il a assumé des choses qu'il n'avait pas commises. Ce sont ses prédécesseurs qui ont traité l'affaire Preynat.

A 69 ans, le cardinal Philippe Barbarin s'installera prochainement à la maison généralice des Petites sœurs des pauvres, une congrégation dévouée aux personnes âgées installée à Saint-Pern, en Ille-et-Vilaine, à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Rennes. Le nom de son successeur pourrait être connu dans les prochains jours.

Pour rappel....

Pour rappel, le pape François avait accepté la démission du cardinal Philippe Barbarin suite à sa relaxe lors du procès en appel pour non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs. Philippe Barbarin aura été en poste à Lyon du 16 juillet 2002 au 6 mars 2020. Un mandat de presque 18 ans et qui aura été marqué par plusieurs polémiques.
 
L'intérim est aujourd'hui assuré par Mgr Dubost, mais un nouvel archevêque doit être nommé dans les prochaines semaines. Anne Soupa a déposé sa candidature auprès du nonce apostolique, pour succéder à Philippe Barbarin. C’est une première et une situation inédite, mais elle n'a aucune chance en tant que femme.
 
Le cardinal Philippe Barbarin va lui désormais rejoindre l'archevêque de Rennes, redevenant simple aumônier, tout en restant à la disposition du pape. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société procès barbarin justice hommage
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter