Rome : Le cardinal Barbarin remet sa démission au pape François

© S. Cozzolino
© S. Cozzolino

Le cardinal Barbarin a remis lundi sa démission au pape François après sa condamnation à 6 mois de prison avec sursis pour "non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs" par le tribunal correctionnel de Lyon. Il a été reçu en audience privée au Vatican sans que rien ne filtre de l'entrevue.  

Par Ph. Bette avec Sylvie Cozzolino

Mgr Barbarin a présenté officiellement sa démission lundi au pape François après sa condamnation à six mois de prison avec sursis pour "non dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs". Condamné le 8 mars 2019 par le tribunal correctionnel de Lyon, il avait annoncé faire appel de la décision mais dit aussi son intention de démissionner, aussitôt le jugement prononcé.   
 
 
Le cardinal de Lyon a été reçu en audience privée par le pape François à 10 h à Rome, au palais apostolique. Il lui a fait part de sa "renonciation", une procédure exceptionnelle s'agissant d'un prélat en cours d'exercice. L'entrevue a duré une demi-heure mais à la mi-journée, rien n'avait filtré de l'entretien. 

On le voit ici à sa sortie de l'entretien, photographié par un journaliste italien accrédité au Vatican (@FransescoGrana) : 
   

La  procédure suivie aujourd'hui est très codifiée. Prévue par un article du droit canonique (Art 401 - paragraphe 2), elle est généralement utilisée pour permettre à un prélat vieillissant de quitter prématurément ses fonctions pour des raisons de santé. Ce n'est pas le cas ici. C'est pour un tout autre empêchement, moral celui-là, que Mgr Barbarin renonce à ses obligations. 
 

Le parquet de Lyon a fait savoir dimanche qu'il avait à son tour fait appel du jugement. L'affaire sera donc rejugée "dans sa globalité". Mais l'appel ne concernera que Mgr Barbarin, qui comparaîtra seul. Aucun des autres prévenus ne sera donc rejugé.   
 
 
Le pape Francois va-t-il accepter d'office la démission de Mgr Barbarin ou temporiser, laissant à la justice française le soin d'organiser un nouveau procès. Selon nos sources, Me Luciani, avocat de Mgr Barbarin, a fait parvenir ces derniers jours au Saint-Siège un dossier conséquent sur les arguments de la défense qui seront invoqués en appel. Ces notes confidentielles auraient même été traduites en espagnol pour permettre au pape argentin d'en saisir toute la portée. Mgr Barbarin, tout en faisant part de son intention de démissionner, espère-t-il un nouveau sursis du Saint-Siège ?
 

On se souvient qu'au tout début de l'affaire, le cardinal Barbarin avait déjà présenté sa démission en avril 2016, mais le pape l'avait refusée, attendant précisément que la justice française se prononce sur son sort. Il avait alors défendu le cardinal, estimant qu' "il avait pris les mesures qui s'imposaient".    Le contexte est aujourd'hui tout à fait différent puisque les affaires de pédophilie se sont multipliées au plus haut niveau de l'Eglise, obligeant le pape François à prôner "la tolérance zéro". 

Depuis Rome, Sylvie Cozzolino et Thierry Swiderski font le point à la mi-journée. (Son : Loïc Favel)
               

Yaëlle Marie fait le point sur le volet judiciaire de l'affaire Barbarin : 
 



                 

Sur le même sujet

Lyon : le procès d'un militant anti-pub, est reporté au 2 juin

Les + Lus