• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : de nombreux enseignants dans la manifestation interprofessionnelle sur le pouvoir d'achat

© Jean Perrier/France 3 Rhône-Alpes
© Jean Perrier/France 3 Rhône-Alpes

Près de 5000 manifestants selon la préfectures ont défilé dans les rues de Lyon en fin de matinée à l'occasion de la journée nationale  de ce mardi 19 mars. Et parmi eux de nombreux enseignants vent debout contre la réforme Blanquer.

Par Myriam Figureau

Ils étaient 5000 manifestants, selon les chiffres de la Préfecture du Rhône ce mardi 19 mars dans les rues de Lyon. A l'appel de la CGT et FO, tous voulaient dénoncer la perte de leur pouvoir d'achat et le projet du gouvernement de mettre en place une retraite universelle par points.
Dans les rangs des manifestants, de nombreux fonctionnaires pour la plupart de l'éducation nationale. Ces derniers dénoncent le projet de réforme du ministre Jean-Michel Blanquer qui permettrait aux parents de scolariser les tout petits dans les jardins d'enfants. Ils refusent également la création des "établissements publics des savoirs fondamentaux"  qui supprimeraient de fait les postes de directeur d'écoles lesquelles seraient alors gérées par les collèges 

A Lyon, sur les 200 écoles maternelles et primaires que compte la ville, un tiers sont resteées fermées, ainsi que près de la moitié des cantines. 
Selon les syndicats d'enseignants, 60% des profs du premier degré étaient en grève dans le département du Rhône. Le rectorat de son côté fait état de 27,54% de grèvistes dans les maternelles et primaires et 9% dans les collèges et lycées à l'échelle cette fois de l'académie.
 


Ailleurs dans la région, ils étaient environ 250 dans la capitale de l'Ardèche, Privas et près de 400 manifestants à Roanne dans la Loire.

Sur le même sujet

Les secrets de Brigitte Macron

Les + Lus