Cet article date de plus de 5 ans

Lyon - Les orthophonistes veulent se faire entendre

Journée de mobilisation nationale pour les orthophonistes ce jeudi. En Rhône-Alpes, deux manifestations étaient en cours à la mi-journée: l'une à hôpital nord de St-Etienne, l'autre à l'hôpital Herriot, à Lyon. Les orthophonistes réclament une meilleure reconnaissance de leur profession.

Les années d’étude des orthophonistes ne sont pas prises en compte : "depuis la création de la profession dans les années 60, les grilles des orthophonistes sont équivalentes à des compétences bac +2. En 1986, les études sont passées à 4 ans, en 2013, elles sont passées à 5 ans, mais les grilles toujours les mêmes.", explique Bruno Sarrodet, porte-parole fédération nationale des orthophonistes. "On commence la carrière à 7,50 euros de l'heure, à 1,04 SMIC par mois," précise-t-il. Conséquence : des jeunes qui se détournent de cette profession de santé. Les orthophonistes craignent une disparition pure et simple de leur spécialisation des services hospitaliers. Ils réclament aujourd'hui une revalorisation salariale pour les professionnels exerçant en milieu hospitalier. Une nouvelle grève nationale est programmée le mardi 17 novembre prochain.

Le point avec Bruno Sarrodet, Porte-parole fédération nationale des orthophonistes, dans le 12/13 Rhône-Alpes.
durée de la vidéo: 03 min 16
Lyon - Les orthophonistes veulent se faire entendre ©France 3 RA
Le reportage complet
durée de la vidéo: 01 min 50
Lyon : les orthophonistes mobilisés ©France 3 RA

Intervenants 
1 - Bruno Sarrodet - Vice-président de la fédération nationale des orthophonistes
2 - Mélanie Auvergniot - Etudiante en 2e année d'orthophonie
3 - Brigitte Sevain-Flamens - Orthophoniste - Service ORL de l'hôpital Edouard Herriot

www.orthophonistes.fr
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société mouvement social économie social