Lyon : l'interdiction du RoundUp 720 à base de glyphosate de Monsanto en suspens

maxppp / © Maxppp / Franz-Peter Tschauner
maxppp / © Maxppp / Franz-Peter Tschauner

Ce 5 novembre, le recours d'Europe Ecologie Les Verts contre l’autorisation de mise sur le marché de l'herbicide phare (version granulés) de Monsanto, a été étudié par le tribunal administratif de Lyon. Mais, le tribunal administratif a estimé que la requête n'était pas recevable sur la forme.

Par Emilie Henny

Le RoundUp, herbicide en granulé de Monsanto-Bayer, va-t-il être interdit à la vente ? Le tribunal administratif de Lyon qui devait statuer sur la requête d'Europe Ecologie Les Verts contre l’autorisation de mise sur le marché du produit n'a pas tranché.


Une requête non recevable

La cause, un problème de procédure soulevé par Bayer et sa filiale Monsanto : selon la rapporteure publique, la requête d'EELV n'est pas recevable car, Julien Bayou, porte parole du parti, à l'origine de la reqûete n'aurait pas apporté suffisamment de document pour attester son droit à agir en tant que EELV devant la justice. Mais, le tribunal laisse une semaine à l'écologiste pour apporter de nouveaux documents. 


Un espoir pour EELV 

Malgré l'irrecevabilité sur la forme de la requête, la rapporteure publique a laissé entrevoir, au parti, un espoir sur le fond. Elle a affirmé que si le tribunal dépasse ce point de procédure, il devrait certainement se conformer à la décision prise antérieurement sur le RoundUp 360 Pro. En effet, en janvier 2019, l'autorisation de mise sur le marché de l'herbicide avait été annulée. Aujourd'hui, il est désormais interdit à la vente en France. 

De son côté, le groupe Monsanto-Bayer dément les accusations de EELV concernant la nocivité de leur produit et affirme que "le produit Roundup 720 à base de glyphosate a fait l’objet, comme tous les produits de protection des cultures en France, d'une évaluation stricte par l'autorité compétente française, l'Anses, organisme indépendant et garant de la sécurité sanitaire."


Une suite incertaine

Le tribunal a mis l'affaire en délibéré sans préciser de date. Il y a donc désormais trois issues possibles: soit la requête est rejetée pour problème de procédure, soit le tribunal dépasse ce point de procédure et prend une décision sur le fond, soit les pièces fournies l'incitent à tenir une nouvelle audience ultérieure.

Sur le même sujet

Les + Lus