Une marche blanche intime pour Axelle, percutée par une voiture à Lyon

Près d'une semaine après la mort de la jeune femme, percutée par une voiture suite à une altercation à Lyon, ses proches se sont retrouvés ce samedi 25 juillet, à Grézieu-la-Varenne. Un hommage en toute intimité, après la vague d'émotion et de réactions publiques suscitées par le drame.
Sur les lieux du drame, des bouquets de fleurs témoignent de l'émotion suscitée après la mort de la jeune femme, dimanche 19 juillet.
Sur les lieux du drame, des bouquets de fleurs témoignent de l'émotion suscitée après la mort de la jeune femme, dimanche 19 juillet. © Julien Sauvadon / FTV
Près d'une semaine après la mort d'Axelle Dorier à Lyon, percutée et trainée sur 800 mètres par une voiture à la suite d'une altercation, les proches de la victime ont organisé une "randonnée blanche", ce samedi 25 juillet à Grézieu-la-Varenne.

 

Un moment de recueillement

Près de 300 personnes se sont retrouvées au point de départ de la marche, peu avant 15h, dans cette commune proche de Francheville, où habitait Axelle. Un moment de recueillement privé en hommage à la jeune femme de 23 ans, qui aimait les marches en pleine nature. Sur place, ses parents, ses frères et ses grands-parents étaient notamment présents. 

Ni journalistes, ni personnalités politiques n'étaient conviés, et aucune image ne devait filtrer. Aucune revendication n'était visible. Pas de photos, de fleurs ou de slogans. Seulement des proches partageant leur émotion. Les participants ont privilégié un cadre intime et sobre, après le fort retentissement suscité par ce drame dans la presse et sur les réseaux sociaux cette semaine. Des gendarmes encadraient le rassemblement, afin de préserver l'intimité du moment.

 

Emotion publique

Le drame, survenu dimanche 19 juillet peu après 3h30 du matin, avait suscité une forte émotion publique, visible d'abord sur les lieux du drame, où des bouquets de fleurs ont été déposés par des anonymes.
© Julien Sauvadon /FTV


D'autres bouquets ont été déposés devant son ancienne école, à Francheville, où la mairie a par ailleurs ouvert un cahier de condoléances.



Sur les réseaux sociaux, les réactions avaient été nombreuses, notamment sur Twitter avec le mot clé #justicepourAxelle. Des messages et des actions de soutien ou d'hommage à la victime se sont multipliés :  


Récupérations diverses

Mais rapidement, le drame a aussi suscité de nombreuses réactions à caractère politique, dans un contexte d'insécurité et d'incivilités répétées dans le centre de Lyon.  Le groupe d'extrême droite Génération Identitaire a ainsi multiplié les actions à connotations racistes, en affichant, dans le 5e arrondissement de Lyon, le prénom du conducteur présumé du véhicule qui a renversé la victime. 
   
 

2 suspects mis en examen

Deux hommes ont été mis en examen par le parquet de Lyon, lundi 20 juillet, au lendemain du drame. A 3h40, dans la nuit du 19 juillet, à la sortie d'une fête d'anniversaire sur le Parc des hauteurs de Lyon, une altercation avait opposé un groupe de jeunes à des automobilistes, qui avaient percuté un chien. A la suite de cet incident, le conducteur d'une Golf avait alors percuté la victime, qui lui faisait signe de s'arrêter, et l'avait traînée sur près de 800 mètres. Devant les policiers, le conducteur a admis l’avoir percutée, mais a déclaré ne pas s’être rendu compte qu’elle était restée accrochée à son véhicule. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers société